Animaux

La cohabitation entre l’homme et l’animal – qu’il s’agisse d’animaux de compagnie, d’élevages d’animaux de rente, ou de faune sauvage captive  - n’est pas sans impact en terme de santé publique.

L’État a ainsi mis en place une réglementation relative à la santé et à la protection des animaux.

Ses services sont chargés au quotidien de la prévention et de la gestion des maladies animales, notamment celles en lien avec les maladies humaines. Ils veillent à la santé, à la qualité de l’alimentation des animaux et des produits animaux (au travers des certifications), et au respect des conditions sanitaires d’élimination des cadavres et déchets animaux. Ils suivent avec attention les conditions sanitaires de reproduction, la qualification sanitaire des élevages et l’exercice du mandat sanitaire par les vétérinaires praticiens. La surveillance épidémiologique est, par ailleurs, la base de toute politique de prévention et de lutte contre les maladies. Enfin, ils contrôlent les conditions sanitaires d’exportation et d’importation d’animaux vivants et des denrées vers et en provenance des pays tiers (hors UE).

Les services de l’État au niveau départemental, qui assurent les contrôles requis et l’information de la population, sont les maillons indispensables de la chaîne de surveillance, d’alerte et de lutte contre ces maladies animales.

Sélectionnez votre thématique

A lire dans cette rubrique