Culture

Une étude commanditée par la Conservation régionale des monuments historiques date scientifiquement la chasuble de Sainte Aldegonde de Maubeuge

 
 

L’ensemble des résultats d'une analyse scientifique d'envergure commanditée, par la Conservation régionale des monuments historiques de la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) Nord - Pas-de-Calais, à l’occasion d’un rapport pour l’obtention du diplôme de conservateur du patrimoine (Institut national du patrimoine) conforte l'hypothèse, discutable jusqu'alors au regard des textes, que la chasuble de Sainte Aldegonde, propriété de la ville de Maubeuge, date du XIe siècle et provient d’un samit, étoffe ancienne orientale composée d'une chaine de soie et d'une trame de fil, offert par l’empereur Mongol Mongka au roi de France Louis IX.

Pour ce faire, une étude approfondie a été réalisée à partir de prélèvements et d'analyses réalisés par les deux laboratoires du ministère de la Culture et de la Communication : le Centre de recherche et de conservation des musées de France (C2RMF) pour une datation du drap au carbone 14 et le laboratoire de recherche des monuments historiques (LRMH) pour l’étude des fils et de la dorure de la chasuble.
Les résultats des laboratoires confirment l’ancienneté du tissu de la chasuble puisque la datation au carbone 14 effectuée par spectrométrie de masse par accélérateur au commissariat à l’énergie atomique (CEA) de Saclay a montré une date comprise entre 1230 et 1300 après JC.
Par ailleurs, les analyses de fibres et de colorants du LRMH ont confirmé l’ancienneté de la technique de tissage avec des fils de soie, et un décor de lamelles de cuir dorées à la feuille d’or.
Le rouge est obtenu avec une teinture à la cochenille, colorant naturel extrait de certains insectes parasites des plantes ; c'est une technique utilisée elle aussi depuis fort longtemps.
Cette étude contribue de façon déterminante à la connaissance scientifique et à la datation de la chasuble de Sainte Aldegonde et à sa place dans l'histoire de l'art en France.
Propriété de la ville de Maubeuge, la chasuble de Sainte Aldegonde, classée au titre des monuments historiques depuis le 15 avril 1896, est une pièce importante du trésor de l’église Saint-Pierre et Saint-Paul.