Actualités

Le niveau « Grand froid » du plan hivernal activé dans le Nord

 
 
Le niveau « Grand froid » du plan hivernal activé dans le Nord

Pour faire face au froid qui touche actuellement le Nord, avec des températures ressenties pouvant atteindre -16°C de nuit, Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, a décidé de renforcer à nouveau les dispositifs déjà mobilisés dans le cadre de la veille saisonnière depuis le 19 octobre dernier.

Mises à l'abri : un souci constant de prendre en charge tous ceux qui le souhaitent

Dans le département du Nord, 13 000 places pérennes d'hébergement sont désormais ouvertes toute l'année.

Le 19 octobre 2020, Michel Lalande a activé par anticipation le niveau 1 du plan hivernal pour la période 2020/2021. Ainsi, dès cette date, le dispositif d'accueil et d'hébergement du département du Nord a été renforcé par l'ouverture de 900 places de mise à l'abri représentant 350 places supplémentaires par rapport à l'année précédente.

Dans le même temps, à Grande-Synthe, un dispositif de maraudes sociales et de navettes vers les places d'hébergement dédiées à l'accueil inconditionnel des personnes migrantes a été maintenu et amplifié. Actuellement, 933 places sont dédiées à cet accueil de premier niveau qui constitue un répit pour les publics en exil et leur permet d'obtenir un accompagnement administratif.

Avec la diminution des températures, le niveau « Grand froid » a été activé

Pour faire face à cet épisode exceptionnel, Michel Lalande, préfet du Nord, a convoqué le 7 février 2021 le centre opérationnel départemental (COD) réunissant tous les services de l'État et services partenaires : Météo France, service d'incendie et de secours du Nord (SDIS), police nationale, gendarmerie nationale, direction départementale de la cohésion sociale (DDCSdirection départementale de la cohésion sociale).

Sans attendre, le préfet a activé le niveau « Grand froid » du plan hivernal. Cela se traduit par :

- la réquisition de 90 places d'hôtel supplémentaires à Roubaix et Tourcoing et l'ouverture de places d'hébergement dans les centres d'Hazebrouck, de Dunkerque, Douai et Valenciennes ;

- une vigilance accrue demandée aux sapeurs-pompiers, services de secours, forces de police et de gendarmerie ;

- l'extension des horaires des maraudes des services intégrés d'accueil et d'orientation (SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation) sur l'ensemble du département ;

- l'accroissement de l'amplitude horaire des accueils de jours.

Les campements font, dans ce cadre, l'objet d'une attention accrue avec le renforcement des maraudes et des propositions d'hébergement. C'est ainsi le cas à Grande-Synthe où 177 personnes ont accepté ce week-end et aujourd'hui d'être prises en charge. C'est également le cas dans la métropole lilloise où les maraudes sociales proposent à toutes les personnes sans domicile une solution d'hébergement.

Une veille quotidienne est effectuée par la direction départementale de la cohésion sociale (DDCSdirection départementale de la cohésion sociale) du Nord en lien étroit avec le 115 et la prospection de capacités hôtelières supplémentaires se poursuit.Des places supplémentaires pourront être activées en fonction des besoins et de l'évolution des températures.

Le préfet garantit la mobilisation de tous les services de l'État en faveur de la prise en charge des plus vulnérables.

Si vous remarquez une personne en difficulté dans la rue appelez le 15 !