Actualités

L’ARS et la préfecture de région alertent sur des situations ou comportements propices à la transmission du virus et à la naissance de chaines de contamination

 
 
L’ARS et la préfecture de région alertent sur des comportements propices à la transmission du virus

La circulation du variant Delta s’est accélérée ces derniers jours et semaines avec une mutation qui pourrait représenter environ 20% des cas en France selon le ministère des solidarités et de la santé.

Les premières estimations dans la région révèlent qu’environ 140 cas de contaminations évocatrices de ce variant ont été identifiés sur les 7 derniers jours, soit 15 à 20% des contaminations.

Les circonstances dans lesquelles se propage le variant Delta ces dernières semaines montrent que le respect des gestes barrières - dans la sphère privée comme professionnelle - le respect des mesures d'isolement et une vaccination complète sont indispensables pour éviter une reprise épidémique.

A la lumière de situations investiguées en Hauts-de-France (mariages, retours de voyage, activité professionnelle…), l’ARS et la préfecture de région alertent sur des situations concrètes et des comportements propices aux contaminations :
-       Les rassemblements amicaux ou familiaux, notamment à l’occasion de mariages : il est nécessaire de se faire tester au moindre doute en amont de l’évènement, et bien évidemment de ne pas y participer en cas de test positif ou en étant contact à risque. Pour permettre le bon déroulement du contact tracing et circonscrire le plus vite possible la circulation du virus, il est demandé aux organisateurs de ces événements familiaux ou amicaux de tenir la liste des invités à disposition de l’Assurance maladie et de l’ARS.

-       En entreprise et en collectivité, les moments de convivialité (pauses, repas) et les situations précédant ou suivant l’activité  (vestiaires, covoiturage…) : lors de ces situations à risque majeur, il est indispensable d’y respecter les mesures barrières et comme toujours de respecter les mesures d’isolement en cas de doute, de symptômes et a fortiori de test positif.

-       Les retours de voyages dans des pays et territoires rouges ou orange (cartes à jour sur le site du Gouvernement) : il est indispensable de respecter les règles d’isolements afin de protéger son environnement professionnel comme personnel (règles d’isolement en vigueur pour les pays orange et rouges).

-       Les espaces de restauration : le respect des distances entre les tables, des gestes barrières et la tenue systématique des listes de rappel nécessaires au contact tracing sont indispensables dans ces lieux de convivialité.

Du comportement individuel à la chaine de contamination : illustration par un cas réel

Une chaine de contamination, amplifiée en l’absence de vaccination complète et par la contagiosité accrue du variant Delta, peut se développer à partir d’un seul comportement individuel. La chaine de contamination décrite ci-dessous est fondée sur un cas réel et typique de situations régulièrement rencontrées :
1.  Une personne, exposée à une situation à risque, ne respecte pas la mesure d’isolement requise et déclare dans les jours suivants la maladie. Le séquençage de son test confirme la contamination au variant Delta.
- Pendant la période d’isolement non respectée, cette personne a côtoyé les membres de son foyer, dont les 2/3 ont été contaminés, et a rencontré d’autres membres de sa famille. Les 2/3 des personnes rencontrées sont elles aussi désormais contaminées.
- Pendant la période d’isolement non respectée, cette personne a également maintenu son activité professionnelle : deux de ses collaborateurs ont été contaminés, ainsi qu’un partenaire de l’entreprise.
2.  L’un des collaborateurs contaminés a lui-même contaminé son épouse.
3.  Le partenaire a contaminé deux de ses collaborateurs et tous les membres de son foyer, ce qui a provoqué des contaminations au sein de structures accueillant les enfants.

Un appel à la vigilance et à la responsabilité

Le Professeur Benoit Vallet, directeur général de l’ARS Hauts-de-France, et Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, appellent chaque habitante et habitant de la région à maintenir la vigilance et la responsabilité dont ils ont fait preuve depuis le début de l’épidémie.

Ils réitèrent l’appel lancé jeudi dernier de continuer à se faire vacciner massivement et rapidement pour se protéger et nous protéger collectivement contre une reprise de l’épidémie.

La vigilance et l’engagement de tous est une absolue nécessité pour pérenniser les espaces de liberté que nous sommes tous heureux d'avoir retrouvés.