Actualités

Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, en déplacement dans le Nord

 
 
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, en déplacement dans le Nord

Ce jeudi 11 février 2021, Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, s’est rendu dans le Cambrésis et l'Avesnois.

Michel Lalande, préfet du Nord a accueilli le ministre à Elincourt dans la Coopérative d’utilisation de matériel agricole (CUMA) aux côtés de Raymond Yeddou, sous-préfet de l’arrondissement de Cambrai, et d’Anne-Laure Cattelot, députée de la 12e circonscription du Nord, ainsi que des élus locaux et des représentants du monde agricole.

Créée en 1972, cette coopérative d'achat de matériel pour les agriculteurs est engagée dans la transition agroécologique et le renouvellement des générations. Avec le soutien financier du plan France Relance, elle bénéficiera de l’aide au renouvellement des agroéquipements.

Autour d’une table ronde, les représentants du secteur ont témoigné des avantages que présente la CUMA Coopérative d'utilisation de matériel agricole comme l’entraide et le soutien aux exploitants.

Luc Vermeulen, président de la Fédération nationale des CUMA, a souligné l’intérêt de l’agriculture de groupe pour accélérer la transition agroécologique. Il a également rappelé l’intérêt et la nécessité du plan France Relance au titre duquel 2 000 dossiers de demande de subvention ont été déposés pour un montant de 70 millions d’aides.

Le plan France Relance en matière d’agriculture est la priorité de Julien Denormandie depuis de sa prise de fonction en 2020. Par ce biais, l’État poursuit sa politique d’aide aux agriculteurs. Plus de 230 millions d’euros sont ainsi consacrés à financer du matériel au niveau national.

Le plan de Relance « vise à rendre notre agriculture encore plus forte » et « notamment à la rendre plus résiliente face aux changements climatiques ».

Au cours de sa visite, Julien Denormandie a également évoqué le réchauffement climatique que subit le département du Nord, mais aussi le manque d’eau qui se fait de plus en plus ressentir.

   

En présence d’Anne-Sophie Lesne, maire de Le Quesnoy, le ministre s’est ensuite rendu au lycée agricole des 3 chênes accompagné par les élus locaux mais également Corinne Simon, sous-préfète de l’arrondissement d’Avesnes-sur-Helpe, Björn Desmet, directeur de régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt des Hauts-de-France, et d’Antoine Lebel, directeur adjoint des territoires et de la mer du Nord.

Ils y ont été accueillis par Alexandre Boucard, proviseur de l’établissement où sont formés des élèves des secteurs agricoles et environnementaux en formation continue ou en apprentissage et dont l’objectif est de reprendre une ferme agricole ou de travailler comme chef d’exploitation

Avant d’aller à la rencontre d’élèves d’une classe de première bio-industrie de transformation, le ministre a participé à un déjeuner de travail, entièrement bio et à base de produits locaux, préparé avec les élèves et le personnel de l’établissement.

Après avoir visité l’atelier de transformation des fromages et yaourts, le ministre s’est rendu à la boutique du lycée qui commercialise en vente directe les produits créés par les étudiants du lycée. Ces produits sont également disponibles sur la plateforme fraisetlocal.fr

L’étape suivante a été la ferme de Potelle, en conversion biologique, où sont formés les élèves.

   

Enfin, l’exploitation des Vergers Tellier, point de vente de produits régionaux à Le Quesnoy, a accueilli le ministre et mis en lumière son activité de transformation de pommes et de cidrerie.