Actualités

Influenza aviaire

 
 
Influenza aviaire

Mise en place de mesures préventives obligatoires dans 11 communes du département du Nord

La situation épidémiologique vis-à-vis de l'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) est préoccupante : depuis le 1er août, 25 cas ont été détectés dans la faune sauvage et autres oiseaux captifs en Europe. Depuis le 2 septembre, deux cas H5N8 ont été déclarés en Belgique, l’un chez un négociant d'oiseaux d'ornement ; l’autre chez un particulier. Le Luxembourg a également déclaré un cas chez un particulier, en lien direct avec les ventes effectuées par le négociant belge précité.

Par ailleurs, en France, le laboratoire national de référence de l’ANSESagence de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail a confirmé le 9 septembre un foyer H5N8 chez un particulier détenteur de volailles (canards, poules, dindes, pigeons) dans le département des Ardennes. Tous les animaux ont été euthanasiés le 8 septembre, de manière anticipée, pour éviter la diffusion du virus, et les zones de protection et de surveillance ont été immédiatement mises en place autour du foyer.

Ce cas ne remet pas en cause le statut recouvré par la France le 2 septembre de « pays indemne d’influenza ».

 Au vu de ces évolutions et compte tenu de la probable persistance du virus dans la faune sauvage (migratrice et résidentielle), le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a décidé d'élever le niveau de risque de « négligeable » à « modéré » sur l'ensemble du territoire métropolitain.

Des mesures de prévention sont rendues obligatoires à compter du 10 septembre dans les communes situées dans des zones dites à risque particulier (ZRP), c’est-à-dire abritant des zones humides fréquentées par les oiseaux migrateurs. Pour le département du Nord, 11 communes sont concernées : Bavinchove, Nieurlet, Noordpeene, Renescure, Zuytpeene, Courchelettes, Ferin, Lambres-lez-Douai, Grand-Fort-Philippe, Gravelines, Saint-Georges-sur-l’Aa.

Les mesures qui s’y appliquent sont les suivantes :

  • mise à l’abri des volailles ;
  • interdiction de rassemblement d’oiseaux (pour des concours par exemple) ;
  • interdiction de faire participer des oiseaux originaires de ZRP à des rassemblements organisés dans le reste du territoire ;
  • autorisations limitées des transports et d’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et de l’utilisation d’appelants ;
  • interdiction des compétitions de pigeons voyageurs ;
  • vaccination obligatoire dans les parcs zoologiques pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet

Ces mesures sont accompagnées d’une surveillance clinique quotidienne dans tous les élevages (commerciaux et non commerciaux).

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site du ministère de l’agriculture et de l’alimentation : https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-la-france-releve-le-niveau-de-risque-sur-son-territoire

- Le 2 septembre 2021, la Belgique a déclaré un foyer de grippe aviaire hautement pathogène H5N8 chez un marchand d'oiseaux pour détenteurs particuliers à Menin.

Afin d'éviter sa propagation, une zone de surveillance, impactant la France et plus particulièrement le département du Nord a été établie et concerne les communes de Bousbecque, Halluin, Neuville en Ferrain, Roncq, Tourcoing et Wattrelos.
Le professionnel concerné par ce cas en Belgique vendait ses oiseaux sur les marchés de :

  • Florenville : premier mercredi du mois
  • Arlon : les jeudis
  • Chimay : les vendredis
  • Tournai : les samedis
  • Bastogne : les samedis toutes les 2 semaines
  • Charleroi : les dimanches
  • Anderlecht : les dimanches

Si vous avez acheté un oiseau sur l'un de ces marchés, entre le 7 et le 30 août, et que l'animal présente des symptômes, il vous est demandé de consulter immédiatement votre vétérinaire.
Rappel des symptômes :

  • problèmes respiratoires, sinusite, yeux larmoyants, tête gonflée avec crête et caroncule cyanosées
  • diminution de la ponte
  • dépression, perte d'appétit
  • mortalité

Au sein de la zone de surveillance, les mesures supplémentaires s’appliquent, dont notamment :

  • la déclaration des détenteurs d'oiseaux et volailles, auprès de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) du Nord pour les professionnels, pour les particuliers auprès des mairies ou sur Internet via la procédure suivante : http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/
  • le signalement de tout signe clinique ou de mortalité à la DDPPDirection départementale de la protection des populations du Nord ou auprès d’un vétérinaire
  • la mise en œuvre des mesures de biosécurité adaptées pour éviter la diffusion de la maladie
  • la stricte limitation du transport des oiseaux dans ces zones, avec un nettoyage et une désinfection minutieuse des véhicules autorisés à circuler

Des précisions sur le foyer déclaré à Menin sont disponibles sur le site internet des autorités sanitaires belges: https://www.favv-afsca.be/professionnels/publications/presse/2021/2021-09-02.asp
Les trois élevages français concernés par la zone de surveillance ont été inspectés et aucun signe d’influenza aviaire n’a été détecté.
Pour rappel, l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’Homme par la consommation de viande d’origine aviaire, œufs, foie gras et plus généralement de tout produit alimentaire.
Aucun élevage de volaille de consommation n’est actuellement suspect d’une contamination H5N8.