Actualités

Feux d’espaces naturels : une saison inédite pour les pompiers de la zone de défense et de sécurité Nord

 
 
Feux d’espaces naturels : saison inédite pour les pompiers de la zone de défense et de sécurité Nord

Sous la coordination de Georges-François Leclerc, préfet de la zone de défense et de sécurité Nord, 171 sapeurs-pompiers issus des services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) de l’Aisne, du Nord, de l’Oise, du Pas-de-Calais et de la Somme ont été envoyés en renfort des effectifs engagés dans la lutte contre les violents feux de forêts qui ont sévi cet été dans la Gironde (36 sapeurs-pompiers), les Bouches-du-Rhône et le Finistère (135 sapeurs-pompiers).

Ces hommes et ces femmes ont ainsi permis de répondre aux demandes de renforts dans le but de contribuer à limiter la propagation du sinistre et à soulager les équipes locales engagées sur le front.

Au travers cet acte, c’est la solidarité nationale qui s’exprime mais aussi le reflet du professionnalisme avec lequel les actions ont été menées dans un contexte national inédit de lutte contre les incendies.

En parallèle, les 18 et 19 juillet, la zone Nord a dû faire face à un épisode de canicule entraînant un risque d’incendie très sévère sur son territoire, en période de moissonnage intensif. 78 feux totalisant environ 625 hectares ont été recensés sur l’ensemble de la zone de défense. Sur la base de l’ordre zonal opérationnel établi avant chaque début de saison par l’état-major de zone, le renforcement des moyens des SDIS, combiné à l’action des agriculteurs, a permis de limiter les surfaces brûlées et de préserver les travaux de moisson. Toutefois, le bilan s’élève à 465 personnes évacuées, 4 sapeurs-pompiers légèrement blessés, 17 habitations dégradées, 4 hangars agricoles endommagés ainsi qu’un engin agricole et un dépôt de pneu.

Depuis l’année 2019, marquée par un contexte de canicule estivale exceptionnelle, les sapeurs-pompiers de la zone Nord, habitués aux risques urbains, sont mieux formés aux risques de feux d’espaces naturels et dotés de matériels adaptés (camions-citernes, pélicandrome …). Le monde de l’agriculture est également sensibilisé et mieux préparé.

Face au réchauffement climatique, les efforts seront accentués, de concert, l’an prochain pour mieux faire face aux risques croissants d’incendie sur la zone.

Bravo aux sapeurs-pompiers solidaires ainsi qu’à l’équipe de l’état-major de zone pour son travail de coordination des renforts !

- 37 sapeurs-pompiers ont renforcé les effectifs mobilisés dans la lutte contre les incendies en Gironde :

Pompiers 1

Sonia Hasni, sous-préfète, était, le samedi 23 juillet 2022, aux côtés des 12 sapeurs-pompiers du SDIS du Nord de retour de leur mission de renfort des effectifs engagés :

Sonia Hasni

- Centre opérationnel de zone

Centre opérationnel de zone

- 135 sapeurs-pompiers ont renforcé depuis le 26 juillet 2022 les effectifs mobilisés dans le Finistère et les Bouches-du-Rhône :

Pompiers 2
Pompiers 2
Pompiers 4
Pompiers 5

La zone de défense et de sécurité Nord
Le préfet du département du Nord est également préfet de la région Hauts-de-France et préfet de la zone de défense et de sécurité Nord.
La zone de défense et de sécurité Nord est l’une des 7 zones de défense et de sécurité métropolitaines (Nord, Paris, Ouest, Sud-Ouest, Sud, Sud-Est, Est). Son rôle est de coordonner les moyens en cas de gestion de crise. Elle s’étend sur la région administrative des Hauts-de-France.  

Pour en savoir plus, consultez le site www.nord.gouv.fr .