Actualités

Economie – Lancement du club d’entreprises inclusives de l’arrondissement de Lille

 
 
Economie – Lancement du club d’entreprises inclusives de l’arrondissement de Lille

Ce mardi 6 avril 2021, Camille Tubiana, préfète déléguée pour l’égalité des chances, Johanna Buchter, sous-préfète de Roubaix, Yann Orpin, président du Medef Lille Métropole, et Sylvie Chenel, présidente du directoire du groupe AlterEos et de la commission inclusion du Medef de Lille, ont participé à la signature de la charte de lancement du club d’entreprises inclusives de l’arrondissement de Lille.

Dans le cadre du plan 10 000 entreprises pour l’inclusion et l’insertion professionnelle, le Gouvernement a souhaité mobiliser l’ensemble des partenaires pour permettre à chaque citoyen de trouver sa place dans la société. Pour répondre à cet objectif et afin de concilier l’économie et le social, l’accès à l’emploi demeure le meilleur levier de l’inclusion qui nécessite la mobilisation des entreprises.

Ainsi, un plan de mobilisation des entreprises a été mis en place en offrant la possibilité de créer au sein de chaque territoire un club d’entreprises autour d’engagements communs, déclinés en thématiques (emploi des personnes handicapés, stages de classe de 3e pour les jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville, recrutement d’emplois francs, …)..

Dans la région Hauts-de-France, plusieurs chartes d’engagement des clubs d’entreprises sont d’ores et déjà déclinées. Dans le Nord, le Medef de Lille Métropole s’est porté volontaire pour la création d’un club d’entreprises inclusives au sein de l’arrondissement de Lille qui pourra mettre en œuvre un ensemble d’animations à destination de ses adhérents. Ces animations permettront de partager de bonnes pratiques et tiendront informés leurs adhérents des avancées et changements au niveau de la législation. Par ailleurs, le club pourra solliciter toute compétence externe, participer à des actions, des jobs dating ou des communications envers la presse. Dans le contexte sanitaire actuel, la mobilisation du monde économique est essentielle.

Lors de la signature de la charte de lancement du club d’entreprises inclusives, qui s’est déroulée en visioconférence, divers acteurs se sont exprimés sur l’opportunité de créer un club d’entreprises inclusives et notamment dans le contexte exceptionnel actuel marqué par la crise sanitaire.

Rodolphe Dumoulin, haut-commissaire à la lutte contre la pauvreté auprès du préfet de région, a fait part de son intérêt et de sa satisfaction de voir cette démarche concrétisée afin de venir en aide aux décrocheurs et à tous ceux qui se sont éloignés de l’emploi et du marché du travail. L’engagement des entreprises permettra notamment de lutter contre la pauvreté.

Camille Tubiana a précisé que les jeunes font partie des cibles prioritaires de l’État, rappelant les dispositifs dans le cadre de la politique de la ville et du Pacte, rassemblant plus de 140 entreprises. L’articulation de tous ces dispositifs permettra de regrouper les forces socio-économiques.

Yann Orpin a quant à lui souligné la satisfaction du Medef de participer et soutenir cette charte en faveur de l’inclusion, projet porté par le Medef avec la Métropole européenne de Lille. « L’inclusion, c’est l’engagement et c’est aussi la richesse humaine ». De nombreux projets sont déjà soutenus : notamment la signature de 500 000 contrats en alternance en France et 340 000 contrats signés pour les moins de 26 ans. Yann Orpin a rappelé l’investissement de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) qui permet notamment à ses publics de trouver un emploi.

Les participants ont souligné que les différentes politiques menées par l’État (SPEL, Cap emploi, territoire zéro chômeur, emplois francs, France Relance, « #1jeune1solution"…) permettent d’atteindre cet objectif de retour à l’emploi pour les publics qui en sont les plus éloignés. La mobilisation des entreprises est un levier pour atteindre cet enjeu commun.

Deux entrepreneurs ont également partagé leur expérience et leur investissement en faveur de l’inclusion.

Bernard Devin, président, directeur général de l’entreprise Equinoxe, spécialisée dans la fabrication et l’installation des équipements inoxydables sur mesure, a souhaité témoigné pour démontrer ce que les PME Petites et moyennes entreprises peuvent apporter dans le domaine de l’inclusion. Certains métiers demeurent en tension et le recrutement n’est pas toujours aisé (chaudronniers, soudeurs, ….); l’entreprise a su miser sur l’accueil de jeunes en classe de troisième, d’apprentis et de personnes en reconversion professionnelle pour faire face au surcroît d’activité ou aux départs en retraite. Equinoxe a ainsi recruté un ancien maître chien, un secrétaire médical, un pâtissier et un tireur d’élite militaire en reconversion professionnelle. Bernard Devin a annoncé avec fierté d'avoir au sein de ses équipes, malgré les difficultés à recruter dans certains métiers, un meilleur ouvrier de France. Les salariés ont été embauchés après une période de formation et témoignent d’une grande motivation.

Loïc Baert, directeur général de l’entreprise Lemahieu, fabricant de vêtements et de sous-vêtements, a également partagé son investissement : l’entreprise est passée de 90 à 130 personnes salariées depuis trois ans. La croissance de l’entreprise a été fondée sur le RSE (responsabilité sociétale et environnementale des entreprises), c’est donc naturellement que la question de l'inclusion s’est présentée.

L’entreprise a également su faire preuve d’initiative avec la mise en place, en lien avec Pôle Emploi, d'une nouvelle manière de recruter, sans curriculum vitae, ni lettre de motivation, à destination des métiers pour lesquels le recrutement s'avère difficile (couturières, par exemple), s'appuyant sur l’augmentation de la durée de formation et le contrat de professionnalisation. Elle souhaite également relancer la formation textile en lien avec l’école de production de Roubaix.

La signature de cette charte va donc permettre de rassembler de nombreuses forces vives, de développer ce club d’entreprises inclusives dans l'arrondissement de Lille et d’œuvrer en faveur de d’inclusion.