Actualités

Politique de la ville - Des soutiens financiers exceptionnels apportés par l'État dans les quartiers prioritaires en 2020

 
 
Des soutiens financiers exceptionnels apportés par l'État dans les quartiers prioritaires en 2020

L'année 2020 a été marquée par une crise sanitaire de grande ampleur dont les conséquences économiques et sociales sont particulièrement marquées dans les quartiers prioritaires. C’est pourquoi l’État a déployé des moyens exceptionnels pour accompagner leurs habitants.

Les plans d’action successifs (Quartiers d’Été, Quartiers d'automne), renforcés par les crédits du plan de relance, permettent d'apporter un soutien financier sans précédent aux associations de terrain. Dans notre département, des centaines d'actions complémentaires sont ainsi déployées, en complément de celles qui étaient déjà prévues avant le lancement de la crise sanitaire.

Au total, les crédits versés par l’État aux associations du Nord dans le cadre de la politique de la ville s’élèvent à 26 204 007 € en 2020. S'y ajoute le soutien financier de l’État via les conventions adultes-relais et les postes FONJEP, à hauteur respectivement de 8 705 276 € et 616 104 € pour l'année 2020.

La Ministre chargée de la Ville a souhaité, dans un souci de transparence, que soit rendu public le soutien apporté par l’État aux associations dans nos quartiers prioritaires. La préfecture du Nord relaie au niveau local cette démarche de transparence et rend disponible le détail par établissement public de coopération intercommunale (EPCI) du soutien apporté par l’État directement à chaque acteur associatif du département du Nord.

> Soutien apporté par l’État aux associations des quartiers prioritaires dans le Nord par EPCI - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,27 Mb

Dans le Nord, ce sont ainsi 448 associations qui ont obtenu directement des financements de l’État pour porter 1247 actions permettant de répondre avec réactivité aux besoins cruciaux de nos territoires. Ces besoins concernent de nombreux domaines, qu'il s'agisse de maintien du lien social, de soutien à l’aide alimentaire, de lutte contre le décrochage scolaire, ou encore de lutte contre la fracture numérique.

Dans un contexte exceptionnel, le soutien de l’État dans le Nord poursuit plus que jamais l'objectif de lutter contre les inégalités au plus proche du terrain et au bénéfice des habitants de nos quartiers prioritaires.