Actualités

Conférence sur l’avenir de l’Europe : à Lille, les débats citoyens ont lieu du 10 au 12 septembre

 
 
Conférence sur l’avenir de l’Europe : à Lille, les débats citoyens ont lieu du 10 au 12 septembre

Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes et Marc Fesneau, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et de la Participation citoyenne, ont annoncé le 2 septembre 2021 le lancement des débats citoyens pour la Conférence sur l’avenir de l’Europe dans 18 régions françaises.

À la suite du lancement, le 9 mai dernier, par le Président de la République, de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, une consultation citoyenne inédite est lancée sur le territoire national.

Des débats citoyens à Lille, du 10 au 12 septembre

Les débats citoyens se dérouleront notamment à Lille du 10 au 12 septembre, autour d’une question qui leur sera posée : « En tant que citoyens français, quels changements souhaitez-vous pour l’Europe ? ».

Ce projet repose sur l’engagement d’ouvrir un nouvel espace de débat avec les citoyens européens, permettant d’examiner les priorités que l’Union doit se fixer pour les années à venir.

La contribution finale issue de ces panels citoyens sera remise au Gouvernement à l’automne et alimentera la contribution de la France à la Conférence sur l’avenir de l’Europe ainsi que les priorités de la Présidence française de l’Union européenne, qui débutera le 1er janvier 2022.

Plus d'informations

Retrouvez ci-joint le dossier de presse national :

> Conference sur l'Avenir de l'Europe - dossier de presse national - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,89 Mb

Clément Beaune :
« L’Europe nous concerne tous, elle est dans nos vies : nous devons la mettre au centre d’un débat démocratique, ouvert et apaisé. Nous lançons un exercice inédit qui engage ce débat, loin de la confiscation technique ou du bouc émissaire systématique. »

Marc Fesneau :
« Les propositions des citoyens dessineront le visage de l’Europe de demain. Je ne doute pas qu’elles seront, aussi, une nouvelle illustration de la puissance de l’intelligence collective, au service de la vitalité démocratique. »