Actualités

Brexit - Déplacement d’Alain Griset, ministre délégué chargé des petites et moyennes entreprises

 
 
Brexit - Déplacement d’Alain Griset, ministre délégué chargé des petites et moyennes entreprises

Ce vendredi 23 octobre 2020, Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des finances et de la relance, chargé des petites et moyennes entreprises, s’est rendu dans le département du Nord.

Le ministre était présent à Dunkerque, accompagné par Paul-François Schira, sous-préfet, chargé de mission auprès du préfet de région, afin d’évoquer les enjeux d’une préparation des entreprises au Brexit, dont la fin de la période de transition interviendra le 31 décembre 2020.

Alain Griset s’est rendu dans l’entreprise Distriplast, PME, qui est l’un des fabricants leaders en Europe des plaques alvéolaires en polypropylène pour les secteurs de la communication, du BTP Bâtiment et travaux publics et de l’emballage de protection.

Cette entreprise a su anticiper les différentes étapes du Brexit et se préparer aux évolutions imposées.

Dans un second temps, le ministre a participé à un échange avec différents chefs d’entreprises de TPE et de PME Petites et moyennes entreprises ainsi que les services de l’État, les partenaires et les élus.

Étaient notamment présents Christophe Coudert, responsable du pôle entreprise, Emploi, Économie à la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la Consommation du Travail et de l’Emploi, Gilbert Beltran, directeur des Douanes de Dunkerque, Christophe Coulon, vice-président en charge de l’apprentissage et de l’artisanat au Conseil régional des Hauts-de-France, Jean-Pierre Decool, sénateur, Gabriel Hollander, vice-président de la chambre des Métiers et de l’Artisanat des Hauts-de-France, ainsi que l’adjoint au maire de Dunkerque.

Ils ont échangé sur l’anticipation du Gouvernement et de l’État pour faire face au Brexit, comme le recrutement de 1100 personnes dans l’administration, la création d’une plateforme numérique pour aider et simplifier les formalités administratives.

Au cours des échanges, la présence de l’État sur le territoire a été de nouveau assurée, pour le maintien de l’emploi dans la région, la gestion des flux, la fluidité des transports ainsi que la facilité des démarches administratives.

Le ministre a également rappelé que ceux qui n’auraient pas rempli leurs formalités administratives pour passer les douanes s’exposaient à des sanctions et à un risque de blocage aux contrôles douaniers.

Il est donc nécessaire pour toutes les entreprises (environ 500 entreprises sur 8000 sont concernées par le Brexit) d’anticiper au maximum le passage au 31 décembre 2020.