Actualités

France 2030 - Présentation de la stratégie " Start-ups industrielles et deep tech "

 
 
France 2030 - Présentation de la stratégie " Start-ups industrielles et deep tech "

Ce 19 janvier 2022, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, et Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, se sont rendus dans les locaux de la start-up Exotec, à Croix.

Accompagnés de Sonia Hasni, sous-préfète en charge du territoire roubaisien, Agnès Pannier-Runacher et Cédric O ont visité la première licorne industrielle de la French Tech spécialisée dans la robotique logistique. A cette occasion, ils ont présenté la stratégie " Start-ups industrielles et deep tech " du plan d’investissement France 2030.

Ce grand plan d’investissement doté de 30 milliards d'euros et annoncé par le Président de la République en octobre dernier, a pour objectif de mobiliser l’innovation au service des grands défis de notre temps. Les start-ups à forte densité technologique et les start-ups industrielles y occupent une place importante, en repoussant les frontières technologiques, en renforçant notre souveraineté dans des secteurs stratégiques (biotechnologies, électronique, robotique, énergie...) et en contribuant, en même temps, à créer de l’emploi.

A l’instar d’Exotec qui prévoit de recruter 500 ingénieurs en recherche et développement d’ici 2025 sur son site de Croix, les start-up industrielles ont un fort potentiel de création d’emplois sur tout le territoire. Selon les estimations du rapport d’impact sur le French Tech Next40/120 (réalisé par Roland Berger), les 15 principales startups industrielles en France pourraient créer 3 000 emplois à l’horizon 2025 et jusqu’à 10 000 en 2030.

Les deux ministres ont dévoilés les contours de cette stratégie inédite, qui permettra de mieux accompagner ces start-ups à fort potentiel, du laboratoire jusqu’à l’industrialisation.

Lors de cette visite, des startups industrielles et fonds d’investissement comme Innovafeed, Tissium, Supernova invest et Exotec ont participé à des échanges avec les deux ministres.