Actualités

Sécurité - Bilan de la délinquance pour l'année 2016 dans le département du Nord

 
Sécurité - Bilan de la délinquance pour l'année 2016 dans le département du Nord

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, a présenté, le samedi 21 janvier 2017, le bilan de la délinquance en 2016 dans le département du Nord, en présence de Didier Perroudon, directeur départemental de la sécurité publique du Nord, du Colonel Philippe Mirabaud, commandant le groupement de gendarmerie départementale du Nord, de Patricio Martin, directeur zonal de la police aux frontières et de Romuald Muller, directeur régional de la police judiciaire.

Premier département français en termes de population, le Nord se place au deuxième rang derrière Paris pour le nombre de faits de délinquance en valeur absolue (161 955 faits dans le Nord / 270 232 à Paris qui compte 2,2 millions d’habitants) et au 14e rang pour le taux de criminalité pour 1 000 habitants.
 
En 2016, 161 955 faits ont été constatés par les forces de l’ordre dans le Nord en légère baisse par rapport à 2015 (- 0,4%). Le préfet a salué l’inversion de la courbe de la délinquance après un début d’année marqué par une hausse des faits dans un contexte difficile et tendu lié notamment à un niveau de menace terroriste élevé, aux mouvements sociaux et à l’organisation de l’Euro de football.
 
Le bilan par grands agrégats démontre que des résultats positifs ont été obtenus dans la lutte contre les atteintes aux biens ou le démantèlement des réseaux de passeurs et de stupéfiants. D’autres phénomènes ont été contenus comme les cambriolages et des progrès doivent être réalisés par exemple dans la lutte contre les cambriolages d’habitation ou contre les atteintes volontaires à l’intégrité physique des personnes.
 
En longue période, la délinquance dans le Nord s’inscrit dans une tendance baissière : depuis 2006, le nombre des faits constatés a diminué de 8,3 %, soit près de 15 000 faits de moins.
 
Le préfet a dit sa profonde gratitude et rendu hommage au dévouement, au courage et au professionnalisme de l’ensemble des policiers et des gendarmes, appuyés par les militaires du dispositif Sentinelle, mobilisés sur tous les fronts : terrorisme et radicalisation violente, immigration irrégulière et filières clandestines, délinquance du quotidien, opérations de maintien de l’ordre public, sécurisation des événements, criminalité organisée et trafics…
 
Il a salué le travail confiant et le dialogue avec le parquet général et les parquets ainsi qu’avec les élus. « Si la sécurité est d’abord une mission régalienne de l’Etat, c’est aussi l’affaire de tous ». Dans ce cadre, les maires sont au centre des dispositifs de prévention de la délinquance et de sécurisation, avec la mobilisation des polices municipales et au travers des partenariats locaux de prévention de la délinquance.
 
Alors que le bilan de la sécurité routière sera rendu public dans quelques jours, le préfet a souligné sa préoccupation sur l’évolution de l’insécurité routière, avec 104 personnes tuées contre 102 en 2015. C'est la 3e année de hausse consécutive. Le département compte 35 décès supplémentaires par rapport à 2013, année la plus favorable, avec 69 tués. Dans le même temps, les nombres d'accidents, de blessés et de blessés hospitalisés continuent de baisser.
 

> Consultez les principaux résultats obtenus dans le Nord contre de la délinquance - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb