Actualités

Immigration - Thierry Mailles, secrétaire général adjoint, est parti à la rencontre de réfugiés

 
 
Immigration - Thierry Mailles, secrétaire général adjoint, est parti à la rencontre de réfugiés

A l'occasion de la journée mondiale des réfugiés, Thierry Mailles, secrétaire général adjoint de la préfecture du Nord, et Emmanuel Richard, directeur départemental de la cohésion sociale, se sont rendus à l'invitation de Hubert Valade, président de France Horizon dans les locaux de l'association à Villeneuve d'Ascq. Ils ont ainsi pu écouter les témoignages de personnes ayant obtenu l'asile en France et de leurs référents qui les accompagnent quotidiennement dans leur démarche d'intégration. 

France Horizon, une association partenaire de l’État pour accompagner les personnes réfugiées

En partenariat avec l’État, les équipes de France Horizon construisent et animent différents dispositifs dédiés à l’accueil de personnes déplacées par les différents contextes géopolitiques internationaux. Les différentes antennes régionales de l’association participent ainsi aux programmes européens de « réinstallation » et de « relocalisation » et gèrent différents dispositifs - CADA, CAO, CHU, DAMIE - ayant, selon leur nature, différentes finalités :
- offrir des conditions d'accueil et de vie dignes aux primo-arrivants ;
- veiller à leur bonne orientation administrative et favoriser leur insertion.

Créée il y a 80 ans, l'association est présente sur l'ensemble du territoire, de Lille à Marseille, avec un total de 1500 places d'hébergement à l'échelle nationale qui s'étalent de la crèche à l'EPHAD, dans un seul objectif : amener les personnes en situation de détresse vers l'autonomie à tous les âges de la vie en appliquant une nouvelle manière d'être solidaire. Ce sont au total 20 000 personnes qui sont prises en charge en France par l'association.

Le centre de Villeneuve d'Ascq est constitué d'une équipe de 30 personnes qui accompagnent 150 ménages et gèrent 153 places d'hébergement. Leur ambition ? réparer les personnes en exil par une prise en charge totale tant dans le domaine administratif, sanitaire que dans la recherche d'un logement.

L'association travaille avec de nombreux partenaires tels que "Résidence +" qui œuvre pour l'insertion et le logement des personnes réfugiées au travers de chantiers d'insertion. Ils recensent aujourd'hui 27% de réfugiés sur leur chantier. "L'école de la 2e chance" prend en charge les personnes de 18 à 25 ans pour les accompagner dans leur projet professionnel.

France Horizon développe des projets innovants tels que celui d'une crèche conjointe qui permettra d'accueillir à la fois les enfants de personnes malades hospitalisées et ceux de personnes réfugiées.

Le rôle de l’État pour accompagner les personnes réfugiées

L’État dans le département du Nord a développé deux projets phares : le dispositif Pilot et le projet HOPE. 

Le dispositif Pilote permet à des personnes titulaires de l'équivalent du Baccalauréat d'accéder, après une procédure de sélection, à l'Université. Il a été mis en place dans le cadre d'une convention entre le CROUS de Lille et ADOMA, qui propose une insertion par le logement aux personnes dans le besoin. Le CROUS propose ainsi 80 chambres meublées de la résidence universitaire Évariste Gallois, sur le campus de Villeneuve d'Ascq.

Le projet HOPE s'inscrit, quant à lui, au sein d'un accord-cadre national signé entre le ministère de l’Intérieur, le ministère du Travail, et le ministère de la Cohésion des Territoires. Il vise l’expérimentation d’un parcours intégré vers l’emploi pour les personnes migrantes.

La DDCS du Nord accompagne également les personnes migrantes à travers ses 2500 places d'hébergement au sein desquelles elles peuvent bénéficier d'un accompagnement administratif.

Parcours de vie

Thierry Mailles et Emmanuel Richard sont également allés à la rencontre de personnes réfugiées qui ont témoigné, avec leur référent insertion, de leur parcours.

Nasser, accompagné par France Horizon, est arrivé du Soudan en 2016. Après avoir vécu quelques mois dans la Jungle de Calais et avoir tenté une trentaine de fois de passer la frontière vers le Royaume-Uni, il a décidé, après une hospitalisation de demander l'asile en France. Il a participé au programme Pilote puis repris des études de commerce. Il souhaite aujourd'hui ouvrir un restaurant soudanais.

Guy, arrivé du Congo en 2015, travaillait au sein des Nations-Unies dans son pays d'origine. Titulaire d'un bac +3 en ingénierie du son, il est aujourd'hui technicien supérieur en informatique.

Mohammadi, arrivé d'Afghanistan en 2016, a tenté à trois reprises de passer la frontière vers l'Angleterre. Il a intégré le projet HOPE et travaille aujourd'hui sur un chantier d'insertion. Il souhaite apprendre davantage le Français afin de passer à nouveau le diplôme d'infirmier dont il était titulaire dans son pays d'origine.

Fatoumata, arrivée du Bénin en 2015, avec ses trois enfants a reçu une promesse d'embauche de l'entreprise qui l'a reçue en stage. Elle sera prochainement auxiliaire de vie.

Thierry Mailles a conclu cette journée en leur souhaitant la bienvenue en France et a rappelé  la "très forte volonté du préfet Michel Lalande de travailler en collaboration avec l'ensemble des services et des associations pour favoriser l'intégration des personnes réfugiées après leur long et périlleux exil".