Actualités

Mémoire - Le centenaire de la Bataille de Cambrai commémoré en présence de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées

 
 
Centenaire de la Bataille de Cambrai en présence de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat - © Studio Declic

Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, a participé, dimanche 26 novembre 2017, à la cérémonie du centenaire de la Bataille de Cambrai, en présence de Thierry Hegay, sous-préfet de Cambrai, de François-Xavier Villain, maire de Cambrai, de Mark Lancaster, ministre d'Etat des forces armées de Grande-Bretagne et de Caroline Dinenage, sous-secrétaire d'Etat au ministère du Travail et des Pensions.

La ministre a assisté, notamment, à une parade militaire de 500 militaires du Royal Tank Regiment et une représentation militaire française par le biais du 501ème Régiment de Chars de Combat de Mourmelon, points d'orgue de ces deux journées de cérémonies du Centenaire organisées les samedi 25 et dimanche 26 novembre et qui ont clôturé plusieurs journées de commémoration et d'expositions historiques et culturelles.

La veille, le samedi 25 novembre 2017 a ainsi été inauguré, en présence de Monsieur Mark Lancaster, ministre d'Etat des forces armées de Grande-Bretagne et Caroline Dinenage, sous-secrétaire d'Etat au ministère du Travail et des Pensions, le "Cambrai Tank 1917". Ce centre d'interprétation historique permet notamment de valoriser le tank Mark IV Deborah, exhumé en 1998 dans la commune de Flesquières et dont une partie de l'équipage est enterrée dans le cimetière militaire attenant.

En ce mois de novembre 2017, Cambrai commémore, en effet, le centenaire de la «Bataille de Cambrai », temps fort des cérémonies de la Première Guerre mondiale pour le territoire du Cambrésis. Du  20 novembre 1917 au 7 décembre 1917, le secteur de Cambrai fut le théâtre d'une bataille opposant les troupes du Commonwealth à l'armée allemande. L'enjeu de cette bataille, pour les britanniques, était de percer la ligne de fortifications Hindenburg.

La Bataille de Cambrai illustre ainsi la naissance de la guerre moderne avec, pour la première fois, l’utilisation massive des tanks, appuyée par l'aviation. Les pertes sont lourdes : 90 000 soldats seront mis hors de combat.

     

© Studio Déclic

© Studio Déclic

© Studio Déclic

Retrouvez le programme des commémorations sur le site de la ville de Cambrai