Actualités

Mieux se connaître - La 3e édition des Rencontres de la sécurité se déroule du mercredi 7 au samedi 10 octobre

 
Mieux se connaître - 3e édition des Rencontres de la sécurité du 7 au 10 octobre

La 3e édition des Rencontres de la sécurité se déroule du mercredi 7 au samedi 10 octobre.

Les rencontres de la sécurité, c’est le rendez-vous annuel que vous donnent celles et ceux qui veillent sur votre sécurité. Policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers, représentants de la sécurité routière, personnels de la préfecture : ils sortent exceptionnellement du cadre de leur action quotidienne pour parler de leur métier, de leurs missions et engager le dialogue.

Découvrir le fonctionnement d’un radar avec les gendarmes, savoir comment mieux se protéger contre les cambriolages avec les policiers, s’extasier devant un camion de pompiers ou réviser les règles de sécurité routière avec les personnels de la direction départementale des territoires et de la mer… Voilà un rapide aperçu de ce qui attend petits et grands, via les opérations mises en place gratuitement, partout dans le département.

Initiée par le ministre de l’Intérieur, la manifestation est coordonnée par le préfet dans le département.

Publics scolaires, familles, entreprises, seniors, élus locaux : les rencontres de la sécurité s’adressent au plus grand nombre.

Cette manifestation comporte une forte dominante pédagogique, avec de nombreuses interventions dans les écoles et les collèges. A la clé : sensibiliser les jeunes aux dangers d’internet (arnaques, harcèlement), rappeler les règles de bonne conduite à pied et en vélo, entre autres opérations de prévention.

Ces temps d’échanges entre la population et les forces de sécurité ont pour but de contribuer à la compréhension et au respect mutuel.

L’édition 2015 se déroulera 9 mois après les attentats de Charlie hebdo et de l’Hyper cacher, qui ont endeuillé la France mais aussi donné l’opportunité au grand public d’exprimer un vibrant hommage aux forces de l’ordre, lors des manifestations du 11 janvier.

Au programme de cette édition

* : manifestations ouvertes au grand public

Arrondissement d'Avesnes-sur-Helpe - Les 7 et 8 octobre 2015, de 9 à 17 heures, au bastion à Avesnes-sur-Helpe

* Des démonstrations dynamiques

* 10h30 (1 heure) : équipe cynophile de la gendarmerie nationale, reconstitution d’une scène de crime (gendarmerie nationale et sapeurs-pompiers pour présence d’une victime encore vivante) et techniques d’investigations et d’interpellation (gendarmerie nationale)
* 14h30 (45 minutes) : désincarcération par les sapeurs-pompiers
* 15h15 (1 heure) : équipe cynophile de la gendarmerie nationale, reconstitution d’une scène de crime (gendarmerie nationale et sapeurs-pompiers) et techniques d’investigations et d’interpellation (gendarmerie nationale)

* Et 6 stands thématiques : sécurité routière, présentation des métiers, lutte contre les nouvelles menaces, prévention des violences intra-familiales, prévention/lutte contre les cambriolages/harcèlement seniors, sécurité civile/risques domestiques associant les différents partenaires intervenant dans ces domaines.

> Le programme détaillé des actions proposées à Avesnes-sur-Helpe - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,06 Mb

Arrondissement de Cambrai

Les policiers à la rencontre des élèves dans les établissements scolaires.

jeudi 8 octobre

Opération "capitaine de route" en centre ville avec une classe de 6e du collège Paul Duez de Cambrai. Apprentissage des règles de sécurité (sécurité publique)

vendredi 9 octobre

Sensibilisation à la sécurité routière - Conduite d'un deux-roues au collège Lamartine de Cambrai (sécurité publique)

Arrondissement de Douai

La sécurité des séniors : conseils sur les conduites à tenir pour préserver ses biens des cambriolages, prévenir les vols avec violence (dans la rue par exemple) ou les vols par ruse (faux employés , faux policiers ...)

* jeudi 8 octobre, à 14h30, à la mairie de Cuincy, salle des Mariages (sécurité publique)

Les policiers et gendarmes à la rencontre des élèves dans les établissements scolaires.
 
mercredi 7 octobre
 
Sensibilisation des collégiens aux règles de sécurité routière lors de la conduite d'un cycle au collège Joliot Curie à Lallaing (sécurité publique)
 
Ateliers de prévention : toxicomanie, risques liés à internet, sécurité routière à l'institut de Genech (élèves de seconde et première) (gendarmerie nationale)
 
Ateliers de prévention : toxicomanie, risques liés à internet, sécurité routière au collège de la Sensée à Arleux (élèves de 4e) (gendarmerie nationale)
 
Ateliers de prévention : toxicomanie, risques liés à internet, sécurité routière au lycée Hôtelier Notre-Dame de la Providence (élèves de CAP/BTS/BEP) (gendarmerie nationale)

jeudi 8 octobre
 
Sensibilisation des collégiens à toutes les formes de violence et plus particulièrement le racket au collège Streinger à Douai (sécurité publique)
 
Ateliers de prévention : toxicomanie, risques liés à internet, sécurité routière à l'institut de Genech (élèves de seconde et première) (gendarmerie nationale)

Ateliers de prévention : toxicomanie, risques liés à internet, sécurité routière au collège de la Sensée à Arleux (élèves de 4ème) (gendarmerie nationale)
 
Ateliers de prévention : toxicomanie, risques liés à internet, sécurité routière au lycée Hôtelier Notre-Dame de la Providence (élèves de CAP/BTS/BEP) (gendarmerie nationale)

vendredi 9 octobre
 
Sensibilisation des collégiens à toutes les formes de violence et plus particulièrement le racket au  collège Streinger à Douai (sécurité publique)
 
Ateliers de prévention : toxicomanie, risques liés à internet, sécurité routière à l'institut de Genech (élèves de seconde et première) (gendarmerie nationale)
 
Ateliers de prévention : toxicomanie, risques liés à internet, sécurité routière au collège de la Sensée à Arleux (élèves de 4ème) (gendarmerie nationale)
 
Ateliers de prévention : toxicomanie, risques liés à internet, sécurité routière au lycée Hôtelier Notre-Dame de la Providence (élèves de CAP/BTS/BEP) (gendarmerie nationale)

Arrondissement de Lille

mercredi 7 octobre

* 8h30-12h00 en préfecture du Nord, 12 rue Jean Sans Peur
Sensibilisation à la sécurité routière
Animations et échanges avec un inspecteur du permis de conduire, un intervenant sécurité routière, l’animatrice sécurité routière de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM)

11h-14h à l’UFR Unité de formation et de recherche de Biologie de l’Université Lille 1 à Villeneuve d’Ascq, Cité scientifique - Bâtiment SN1 – police technique et scientifique : présentation des missions de la police judiciaire pour lutter contre la délinquance numérique (analyse en téléphonie, exploitation vidéo, analyse de support informatique, audio) et du métier de technicien en scène de crime et des techniques autour d’une scène de crime (police judiciaire - service régional de l'informatique et des traces technologiques et service régional de l’identité judiciaire)

jeudi 8 octobre
 
* 8h30-12h00 en préfecture du Nord, 12 rue Jean Sans Peur
Sensibilisation sur le fléau de la fraude documentaire et les risques liés au vol d'identité : présentation de la typologie de la fraude documentaire, sensibilisation aux risques d’usage frauduleux (usurpation d’identité) et du vol d’identité (police aux frontières)
 
* 8h30-12h00 en préfecture du Nord, 12 rue Jean Sans Peur
Rencontrez les experts : Lille 
Information sur les différentes activités scientifiques du laboratoire et renseignements sur les différents concours de la police technique et scientifique (laboratoire de police scientifique de Lille)

> laboratoire de police scientifique de Lille - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb

Visite de 40 élèves du collège Verlaine de Lille à l'hôtel de police de Lille
Présentation de la direction départementale de la sécurité publique du Nord, de la police technique et scientifique, des véhicules de police (véhicules légers, cars, motos et cyclos), visite du centre d’information et de commandement (CIC) et démonstration de la brigade canine de Frelinghien (chien d'attaque) (sécurité publique)

 vendredi 9 octobre
 
 * 8h30-12h00 en préfecture du Nord, 12 rue Jean Sans Peur
 Rencontrez les experts du laboratoire de police scientifique de Lille
 Information sur les différentes activités scientifiques du laboratoire et renseignements sur les différents concours de la police technique et scientifique (laboratoire de police scientifique de Lille)

Sensibilisation aux dangers d'internet - Intervention d'un policier formateur anti-drogue (PFAD) au collège Charles Roussel à Tourcoing (sécurité publique)

samedi 10 octobre

* Sécurité routière - Opération "prise de guidons" à destination des motards à Lezennes
4 ateliers (scooter 50 cc, moto-cross, trial, trajectoires) pour tester des véhicules ou des pratiques dont vous n'avez pas l'habitude
Nombre de places limité. Une session le matin et une l’après-midi. Inscription gratuite obligatoire : uniquement par mail, à l’adresse : arcmlezennes@free.fr. Infos au 03 20 47 09 40

Arrondissement de Valenciennes

vendredi 9 octobre

* 13h30 - 18h00 - Démonstrations et stands sur l'esplanade du général de Gaulle à Bouchain - gendarmerie nationale, sapeurs-pompiers, Prévention routière, Emulation canine Aniche
Stand sapeurs-pompiers et groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux (GRIMP) : présentation matériels et profession / visite des véhicules / démonstration par le GRIMP de tyroliennes
Prévention routière : lunettes alcoolémie, présentation des véhicules et matériels de la gendarmerie nationale (cinémomètre, éthylotests)
Présentation des matériels et démonstration (scénario : interpellation de malfaiteurs venant de commettre un vol à main armée) par le peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) de Valenciennes
Groupe d'investigation cynophile régional (GICR) de Lesquin avec le club canin d’Aniche : démonstration de chiens stupéfiants et d’attaque / obéissance / démonstration

Démonstrations de 15h15 à 18h00 

> programme complet - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,01 Mb

> affiche - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,55 Mb

Intervention d'un policier formateur anti-drogue (PFAD) au collège Notre-Dame des Anges à Saint-Amand-les-Eaux (sécurité publique) et présentation de la formation initiale des fonctionnaires de police : conditions de recrutement, matières théoriques étudiées lors de la formation initiale, partie pratique et technique de la formation initiale et continue (techniques de menottage, techniques d'interpellation, ceinturage…).
 
Sensibilisation aux gestes de premiers secours au lycée Watteau de Valenciennes pour les élèves de terminale (sécurité publique)

L’action du ministère de l’Intérieur en matière de sécurité

Agir pour la sécurité routière

26 mesures ont été annoncées par le ministre de l’Intérieur en janvier 2015. Exemples de mesures, en vigueur depuis le 1er juillet 2015 :

  • La limite d’alcool autorisée en conduisant est passée de 0,5 g/l à 0,2 g/l d’alcool dans le sang pour tous les titulaires d’un permis probatoire ou les conducteurs en apprentissage (mesure n° 6)
  • Il est interdit aux conducteurs de porter à l’oreille tout dispositif susceptible d’émettre du son (mesure n° 22)

22 nouvelles décidées par le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) du 2 octobre 2015 avec 4 objectifs :  intensifier la lutte contre les comportements dangereux, renforcer la protection des usagers vulnérables, garantir l'égale application de la loi par tous, et mettre davantage les nouvelles technologies au service de la sécurité routière.

Plus d’information : http://www.securite-routiere.gouv.fr/

Lutter contre la cybercriminalité

Afin de lutter plus efficacement contre les délinquants et les criminels du web, une sous-direction de lutte contre la cybercriminalité a été créée en 2014 au sein de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ). Parmi l’aide apportée au public :

  • Une plate-forme de signalisation pour signaler en ligne les contenus illicites sur internet : https://www.internet-signalement.gouv.fr/  
  • Une plate-forme téléphonique pour se renseigner sur les escroqueries ou pour signaler un site internet ou un courriel d'escroqueries, un vol de coordonnées bancaires ou une tentative de hameçonnage. N° de téléphone : 0811 02 02 17 (prix d'un appel local depuis un poste fixe ; ajouter 0.06 €/minute depuis un téléphone mobile), du lundi au vendredi de 9h à 18h.

La gendarmerie mène une action de veille et d’investigation à travers le centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N), installé à Pontoise (Oise) au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale.

Prévenir la radicalisation violente

En avril 2014, le ministère de l’Intérieur a institué une plate-forme d’assistance aux familles confrontées à la radicalisation violente et l'enrôlement djihadiste. En juillet 2015, plus de 2500 signalements de radicalisation avaient été portés à la connaissance de l’État.

  • N° vert (appel gratuit depuis un poste fixe) : 0 800 005 696 (du lundi au vendredi, de 9h à 18h)
  • 24 h / 24 h via un formulaire en ligne 

Plus d’information :
http://www.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-des-actualites/2014/Dispositif-de-lutte-contre-les-filieres-djihadistes
http://www.stop-djihadisme.gouv.fr/

Lutter contre les cambriolages

Le plan national de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée, lancé en septembre 2013, est toujours en vigueur. Il s’appuie sur plusieurs dispositifs.

  • L’opération tranquillité vacances
    En cas d’absence prolongée, il est possible de demander aux services de police ou de gendarmerie la surveillance de son domicile. Ce dispositif est valable toute l’année, pas uniquement pendant les congés scolaires. En dehors de Paris et de la petite couronne, la demande se fait dans un commissariat ou une brigade de gendarmerie. Pour gagner du temps, un formulaire en ligne est disponible .
  • La prévention situationnelle
    Les référents et correspondants sûreté de la police et de la gendarmerie nationale sont mobilisés au service du plan anti-cambriolage et vol à main armée.
    Ils ont suivi une formation spécifique qui leur permet d'analyser des situations de délinquance et d'y apporter des réponses concrètes.
  • Les cellules anti-cambriolages
    Elles contribuent à améliorer l’efficacité des services d’enquête, notamment en facilitant la circulation de l’information opérationnelle.
Prévenir les vols de voitures

Un plan national de lutte contre les vols et les trafics de véhicules et de pièces détachées a été annoncé par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, en octobre 2014.

Une campagne d’information a été lancée dans la foulée, à destination des automobilistes, pour l’adoption des bons réflexes par le plus grand nombre. Tous les conseils sont en ligne 
Plus d’information : http://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Plan-national-de-lutte-contre-les-vols-de-vehicules

Cibler les actions de sécurité 
  • Les zones de sécurité prioritaire 

Les zones de sécurité prioritaires (ZSP) ont été créées en juillet 2012. Il en existe actuellement 4 dans le Nord.

Elles ont pour objectif d'apporter des réponses durables et concrètes aux territoires souffrant d'une insécurité quotidienne et d'une délinquance enracinée, ainsi qu'à ceux qui connaissent depuis quelques années une dégradation importante de leurs conditions de sécurité.

Reposant sur la prise en compte des circonstances et des particularismes locaux, ce dispositif est instauré en fonction des besoins de sécurité exprimés par la population.

  • Les délégués à la cohésion police-population 

Le dispositif des délégués à la cohésion police-population a pour objectif de renforcer la présence de l’État dans les quartiers difficiles. Les délégués à la cohésion police-population sont des policiers retraités, employés dans le cadre de la réserve civile. Ils ont pour vocation d’assurer, sous l’autorité du chef de circonscription de sécurité publique, un renforcement du lien entre la population, les acteurs de terrain et les services de police, et d’être ainsi un relais accessible aux habitants, associations et commerçants.

Développer les démarches en ligne

Pour faciliter et simplifier les démarches des citoyens, le ministère de l’Intérieur propose de plus en plus de services en ligne. Véhicule, permis de conduire, papiers, vidéo-protection, sécurité privée, associations, élections, formulaire de signalement des comportements des forces de sécurité : une vingtaine de services en ligne sont accessibles.

Plus d’information : www.interieur.gouv.fr > Mes démarches > Mes téléservices

Exemple de service : la pré-plainte en ligne

La pré-plainte en ligne est un dispositif destiné à améliorer l’accueil des victimes d’infractions. Il permet un signalement immédiat des infractions. Pour des raisons d’efficacité et des impératifs d’enquête, ce dispositif est réservé aux atteintes contre les biens dont la victime ne connaît pas le ou les auteurs des faits (vols, dégradations, escroqueries…).

Permettant de réduire les délais d’attente lors du dépôt de plainte par un système de prise de rendez-vous, la pré-plainte en ligne représente une avancée dans la simplification des démarches administratives, aussi bien pour les usagers que pour les personnels de police ou de gendarmerie.

http://www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr

Aider les victimes

Les victimes font l'objet d'une attention croissante pour être écoutées, orientées, pour déposer plainte, engager des poursuites pénales… La prise en charge des victimes dans les services de gendarmerie et de police fait l’objet de soins particuliers. Dans le département, l’aide aux victimes repose notamment sur un référent identifié pour la gendarmerie (officier prévention partenariat) et pour la police (correspondant d’aide aux victimes).

Les permanences d'associations en commissariat et en brigade, la présence d’intervenants sociaux ou de psychologues dans les commissariats, complètent ce dispositif d’accueil des victimes et de partenariats locaux.

Prévenir la violence en milieu scolaire

Des actions de formation et d’information sont développées par les correspondants sécurité de l’école (police-gendarmerie), tant auprès des élèves (le racket, la violence, les armes, les conduites à risque, le rôle de la police, la sécurité routière, la maltraitance et les abus sexuels, la citoyenneté…) qu’auprès des personnels de l’éducation nationale (enseignants et personnels éducatifs).