Politique de la ville

Les initiatives prises par le Conseil citoyen de Douchy-les-Mines pour les habitants du quartier

 
 
Les initiatives prises par le Conseil citoyen de Douchy-les-Mines pour les habitants du quartier

Le Conseil citoyen de Douchy-les-Mines, mis en place dans le quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) du « Boulevard de la Liberté » en mars 2016, s’emploie à jouer un rôle actif auprès de la population, qui représente pas moins de 3 600 habitants et de 900 logements.

Il a mis en œuvre deux initiatives qui méritent d’être signalées.

Le Conseil citoyen de Douchy-les-Mines, qui compte 7 membres, a mis en place une opération hebdomadaire de porte à porte pour échanger sur leurs attentes et le rôle du Conseil citoyen tel qu’ils le perçoivent.

Afin d’entrer en matière et d'amorcer le dialogue, un questionnaire a été élaboré par leur soin. Les membres du Conseil citoyen ont ainsi frappé aux portes de 448 logements et, parmi les habitants présents et rencontrés, 92 personnes ont été enclines à la discussion.

Au travers de cette initiative, les membres restent en phase avec les attentes des habitants du QPV, peuvent prendre la mesure des questions jugées prioritaires par ces derniers, et sont ainsi réellement représentatifs des habitants dans les instances du contrat de ville.

Au-delà de sa vocation première, cette action a également permis de découvrir ponctuellement des situations fortement problématiques, auxquelles les conseillers citoyens ont pu tenter de remédier en relation avec d'autres partenaires et institutions.

La seconde initiative est une opération menée à plusieurs reprises à la sortie des écoles élémentaires et du collège, situés en QPV de Douchy-les-Mines, visant à sensibiliser les parents d'élèves à la sécurité routière.

Il avait en effet été constaté, de manière récurrente, des problématiques de stationnement de véhicules près des bâtiments scolaires, générant des risques pour les véhicules en circulation et les piétons, en particulier les enfants fréquentant les établissements.

Sur la base d'un faux procès verbal distribué aux conductrices et conducteurs en stationnement gênant, les conseillers citoyens ont cherché à engager la discussion avec les intéressés et à obtenir certaines évolutions dans les comportements.

Cette initiative a également été l’occasion d’évaluer des problèmes concrets, tels que le défaut de places de stationnement, donnant lieu à ces conduites déviantes, information portée par les conseillers citoyens auprès des autorités compétentes.