Politique de la ville

Les habitants du quartier Degroote à Téteghem-Coudekerque-Village impliqués dans le projet de renouvellement urbain

 
 
Les habitants du quartier Degroote impliqués dans le projet de renouvellement urbain

Le quartier Degroote, situé dans la commune de Téteghem-Coudekerque-Village, fait partie des quartiers d’intérêt régional retenus dans le nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU).

Ce projet de rénovation urbaine a été l’occasion d’initier, dès 2016, une démarche de concertation auprès des habitants. Réalisée en deux temps, cela leur a d’abord permis de se réapproprier les espaces publics du quartier puis de créer des espaces de jeux et de convivialité pour les enfants et les habitants.

La participation citoyenne reste aujourd’hui très dynamique dans ce quartier et l’implication des habitants se matérialise encore à travers de nombreuses initiatives.

Tout d’abord, le projet « Passerelle », clin d’œil à l’ouvrage urbain dont l’objectif est de relier les bâtiments entre eux, à travers lequel les habitants s’attachent à dresser un portrait photographique de leur quartier (souvenirs, lieux de vie, points de rencontre, personnes) avec le soutien d’un photographe professionnel.

Ensuite, l’action « Embellissons notre quartier » par laquelle les habitants réalisent deux chemins piétons. Ces chantiers ont vocation à créer d’une part, une connexion piétonne entre le parc et la zone humide au sud du quartier et d’autre part, un accès entre le site des Papillons blancs et le parc en ouvrant un chemin entre l’école Georges Brassens et les résidences alentours.

Enfin, le projet « Cœur de quartier » qui a notamment pour but de mener, de façon participative, des micro-projets en lien avec le jardin du centre socioculturel, sur des thématiques environnementales : respect de l’environnement, tri des déchets et développement durable.

Ces démarches participatives sont impulsées par le conseil citoyen et le centre culturel Saint-Exupéry et sont menées en partenariat avec l’école Georges Brassens, les associations locales, les structures culturelles de proximités et le bailleur.