Politique de la ville

Les cités éducatives, un label d’excellence pour 6 territoires du Nord !

 
 
Les cités éducatives, un label d’excellence pour 6 territoires du Nord !

Le Gouvernement a dévoilé, le 5 septembre 2019, la liste des 80 territoires labellisés « cités éducatives ». Parmi les lauréats figurent six territoires du Nord : Lille Sud, Roubaix, Tourcoing, Valenciennes-Anzin, Denain et Maubeuge.

Les 80 territoires labellisés ont été, au préalable, identifiés en étroite collaboration avec les préfets et les recteurs. Il s’agit de grands ensembles d’habitat social de plus de 5 000 habitants, qui présentent des dysfonctionnements urbains et un manque de mixité scolaire. Pour obtenir ce label, les communes concernées ont présenté leur projet avant l’été. Six territoires du département du Nord ont vu leur pré-projet validé : Lille Sud, Roubaix, Tourcoing, Valenciennes-Anzin, Denain et Maubeuge.

image1

Que sont les « Cités éducatives » ?

Les « Cités éducatives » visent à intensifier les prises en charges éducatives des enfants à partir de 3 ans et des jeunes jusqu’à 25 ans, avant, pendant, autour et après le cadre scolaire. Elles consistent en une grande alliance des acteurs éducatifs travaillant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Il s’agit de fédérer tous les acteurs de l’éducation scolaire et périscolaire.

Les « Cités éducatives » s’adressent aux habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville et s’inscrivent dans le cadre des mesures nouvelles prises par le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse :

- scolarisation obligatoire dès 3 ans,

- dédoublement des classes,

- Plan mercredi, « Devoirs faits »,

- petits-déjeuners à l’école.

Les objectifs sont de conforter le rôle de l’école, organiser la continuité éducative, ouvrir le champ des possibles.

Qui sont les acteurs ?

Chaque Cité éducative rassemble les différents acteurs de l’éducation et de la prévention – enseignants, parents, éducateurs sportifs, puéricultrices, travailleurs sociaux, médecins… – qui interviennent dans le quotidien des enfants et des jeunes.

Tous ces intervenants se mobilisent pour former une « grande alliance éducative » qui accompagne le jeune public de son territoire, dès le plus jeune âge et jusqu’à 25 ans.

Le pilotage de la Cité éducative, resserré et opérationnel, est assuré par le principal de collège, un directeur général adjoint de la commune et un délégué du préfet.

Quels sont les moyens ?

Labellisées pour trois ans, les 80 Cités éducatives vont se voir attribuer 100 millions d’euros par le ministère chargé de la Ville, pour la période 2020 à 2022 (sous réserve de l'ouverture des crédits en loi de finances).

Elles vont bénéficier d'un « fonds de la Cité éducative » de 30 000 euros par collège dans chaque territoire (alimenté à parts égales par les ministères chargés de l’Éducation nationale et de la Ville).

En savoir plus

Consultez le dossier de presse