Politique de la ville

Favoriser l'insertion des jeunes par le biais de la pratique du tennis de table avec l’association des jeunes pongistes de la Bourgogne de Tourcoing

 
 
Favoriser l'insertion des jeunes par le biais de la pratique du tennis de table

L’association des jeunes pongistes de la Bourgogne, créée en 1996, est un club affilié à la Fédération Française de Tennis de Table. Il est dirigé par 3 bénévoles dont un entraîneur fédéral, également président, Monsieur Nasser Lassoued, qui a lui-même grandi dans le quartier de la Bourgogne de Tourcoing.

Sa première qualification en championnat de France date de 1997, alors qu’ « on s’entraînait sur du carrelage au centre social de l’époque » déclare Monsieur Lassoued, l’entraîneur.

Aujourd’hui, le club accueille 70 enfants, garçons et filles, âgés de 2 à 17 ans, puisqu’il propose du baby-ping. Il constitue ainsi un vivier en termes de jeunesse et de représentation féminine.

L’un des objectifs de cette association, porteuse d’un projet social et citoyen financé par les crédits de la Politique de la Ville, est de faire tomber les clichés sur les enfants des quartiers, et de pallier aux difficultés d’accès à la pratique sportive liées à la précarité économique et sociale qui touche les habitants de la Bourgogne.

Elle propose ainsi une activité régulière, des entraînements et de la compétition au profit de jeunes qui n’en n’ont pas les moyens, le week-end et durant les vacances scolaires. Le Président et entraîneur avance en effet que l’accès aux clubs et aux licences est cher et donc dissuasif pour les familles modestes.

Le club revendique notamment une manière différente de fonctionner, faisant le parallèle avec les principes de l’éducation Montessori, dans la mesure où il repose sur un accompagnement d’enfants par d’autres enfants, à des fins d’évolution.

De jeunes cadres sont formés et font l’expérience via le club de l’engagement associatif sous toutes ses formes. Ils constituent en effet l’équipe d’entraîneurs, relanceurs de balles, tuteurs, qui contribuent à la prise en mains des séances, au service des plus petits ou des moins expérimentés.

Ils bénéficient alors d’accès à des stages sans qu’il y ait forcément de sélection basée sur le niveau, mais plutôt sur l’engagement et les comportements citoyens. Yassine, 15 ans, qui assume son rôle avec sérieux explique qu’« en récompense, on nous inscrit aux tournois gratuitement ».

Le club a été retenu pour une formation de jeunes en cursus de BPJEPS et une autre de jeunes en cursus IUT Institut universitaire de technologie carrières sociales.

À la question de l’articulation avec les résultats scolaires, Monsieur Lassoued estime par ailleurs qu’ « il s’agit de ne pas aller là où ça va mal. Il faut des terrains d’appui qui garantissent l’équilibre psychoaffectif, on ne réduit pas un enfant à ses résultats scolaires du moment, il faut tenir compte et mettre en valeur les autres compétences acquises et développées par l’enfant ».

Le club est par ailleurs ouvert sur l’extérieur, grâce à une place stratégique en périphérie de la Bourgogne, bénéficie d’un climat calme et sportif et dispose de bons équipements. Il véhicule des valeurs partagées tournant autour du sport et du respect de l’autre.

Les éléments sont donc réunis pour en faire une expérimentation de cohésion sociale réussie, qui poursuit son évolution et connaît de nombreuses sollicitations multiples et professionnellement variées (inspection académique, Usep, FFTT, CREPS…).