Test des sirènes d’alerte des populations

 
 
Test des sirènes d’alerte des populations

Un test sera effectué le mercredi 4 marssur les communes Flers-en-Escrebieux, Auby, Raimbeaucourt, Roost Warendin et Baives et le jeudi 5 marssur les communes de Lallaing, Montigny en Ostrevent, Pecquencourt, Fenain et Somain.

Le signal des sirènes retentira durant quelques minutes ; la population ne doit pas s’alarmer de ces tests techniques.

Le système d'alerte et d'information des populations (SAIP)

Le SAIP est un ensemble d’outils permettant la diffusion d’un signal ou d’un message d’alerte et d’information par les autorités. Il s’adresse à une population exposée, ou susceptible de l’être, aux conséquences d’un événement grave. En cas de crise et selon l’échelle géographique, le maire, le préfet puis le ministre de l’Intérieur ou de la défense peuvent décider de la diffusion du signal d’alerte. Il est notamment transmis par les sirènes. À chaque diffusion du signal national d’alerte, la population doit adopter des comportements réflexes spécifiques qui permettront de faciliter l’action des moyens de secours ainsi qu’une mise en sécurité rapide.

Rappel des consignes de comportement en cas d’alerte

Au signal, il faut :
 - Rejoindre sans délai un local clos, de préférence sans fenêtre, en bouchant si possible soigneusement les ouvertures (fentes, portes, aérations, cheminées....).
 - Arrêter climatisation, chauffage et ventilation.
 - Se mettre à l’écoute de la radio.

Ce qu’il ne faut pas faire :
 - Rester dans son véhicule.
 - Aller chercher les enfants à l’école (les enseignants se chargent de leur sécurité).
 - Téléphoner (les réseaux doivent rester disponibles pour les secours).
 - Rester près des vitres.
 - Ouvrir les fenêtres pour savoir ce qui se passe dehors.
 - Allumer une quelconque flamme (risque d’explosion).
 - Quitter l’abri sans consigne des autorités.

Le signal d’alerte se compose de trois séquences d’une minute et 41 secondes puis d’une séquence de fin d’alerte de 30 secondes.