Archives

21/10/2013 - Smartphone au volant, attention danger : écrire un message en conduisant multiplie le risque d’accident par 23

 
 
visuel de la campagne

Si la lecture d’un texto ne requiert que 5 secondes, ce moment d’inattention est suffisant pour créer un accident grave. Il est en effet impossible de regarder simultanément la route et l’écran de son smartphone.

Le smartphone a bouleversé les comportements sur la route et son usage au volant se banalise : pour 38 % des conducteurs, regarder son smartphone lorsqu’il émet un son (appel, SMS, alertes, mels) est un réflexe. Le pourcentage s’élève à 67% pour les moins de 35 ans.

Le smartphone est le seul dispositif qui cumule les quatre sources de distraction (auditive, visuelle, physique, cognitive) qui peuvent détourner l’attention d’un conducteur. Écrire un message en conduisant multiplie le risque d’accident par 23 : il oblige le conducteur à détourner les yeux de la route pendant en moyenne 5 secondes.

L'utilisation d’un téléphone portable tenu en main est sanctionnée par une amende forfaitaire de 135 euros et un retrait de 3 points du permis de conduire. Le fait de consulter ou manipuler son téléphone est également interdit et est passible des mêmes sanctions.

Le fait de placer dans le champ de vision du conducteur d’un véhicule en circulation un appareil en fonctionnement doté d’un écran et ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation est interdit. Cette infraction est sanctionnée d’une contravention de 5ème classe d’un montant de 1 500 euros au maximum et d’un retrait de 3 points du permis de conduire. L’appareil peut être saisi par les forces de l’ordre et définitivement confisqué après condamnation du contrevenant par le tribunal.

Pour en savoir plus : www.securite-routiere.gouv.fr