Archives 2014

Pose de la 1ère pierre de l’institut européen de génomique du diabète (EGID) et des laboratoires de recherche sur le cancer

 
 
Allocution du préfet lors de la pose de la première pierre

© Alain Vanderhaegen - CHRU Lille

Jean-François Cordet, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais, participe ce jour à la pose de la 1ère pierre de l’institut européen de génomique du diabète (EGID) et des laboratoires de recherche sur le cancer, aux côtés de Daniel Percheron, président du Conseil régional Nord – Pas-de-Calais, Damien Castelain, président de Lille Métropole, Xavier Vandendriessche, président de l’université de Lille 2, Jean-Jacques Pollet, recteur de l’Académie de Lille, Jean-Olivier Arnaud, directeur général du CHRU de Lille, Françoise Paillous, déléguée régionale du CNRS Nord – Pas-de-Calais, Samir Ould Ali, délégué régional de l'Inserm et Philippe Froguel, directeur de l’EGID.

Dans le cadre du plan Campus Grand Lille, ce bâtiment hébergera non seulement les équipes de l’EGID, premier institut de recherche en France dédié spécifiquement au diabète et ses complications, mais également des équipes de recherche sur le cancer. Il permettra de garantir un environnement propice à leur développement et à leur rayonnement, dans une des régions les plus touchées par le diabète en raison de facteurs génétiques et sociaux.
 
Jean-François Cordet se félicite de l’implantation de ce nouvel équipement qui souligne la qualité des laboratoires de recherche des universités et écoles de la région au niveau national et international et qui concourt au renforcement de la notoriété scientifique du Nord – Pas-de-Calais et à l’attractivité régionale. L’EGID est l’illustration concrète de l’excellence scientifique reconnue au niveau international (label laboratoire d’excellence – LABEX). Avec une dotation de 18 millions d’euros dans le cadre du programme des investissements d’avenir (PIA), ce projet a bénéficié d’un soutien important de l’État qui investit en faveur de l'innovation et de la compétitivité.
 
Le préfet salue également la qualité de la recherche du Nord - Pas-de-Calais, notamment celle en biologie et santé, grâce à des dynamiques partenariales développées sur le territoire, essentielle pour favoriser la croissance et l’emploi dans la région. Il félicite en outre les équipes du site hospitalo-universitaire qui jouent un rôle moteur dans la dynamique du PIA.
 
Pour la région Nord – Pas-de-Calais, 92 projets ont été labellisés dans le cadre du PIA, pour un montant de 778 millions d’euros dans des domaines variés tels que la recherche, l’enseignement, l’innovation et le développement des filières industrielles, la transition énergétique et le développement du numérique.

© Alain Vanderhaegen - CHRU Lille

© Alain Vanderhaegen - CHRU Lille