Actualités

Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture, était dans le Nord ce samedi 1er octobre 2022

 
 
Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture, était dans le Nord ce samedi 1er octobre 2022

Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture, était dans le Nord ce samedi 1er octobre 2022, principalement dans le cadre de la clôture d'Utopia Lille 3000 et à l'occasion du déploiement du Plan Fanfare mis en place par le Gouvernement.

La ministre a débuté son déplacement par la visite du centre social Boilly, à Tourcoing, où elle a été accueillie par Georges-François Leclerc, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, Sonia Hasni, sous-préfète, Jean-Marie Vuylsteker, premier adjoint au maire, représentant la maire de Tourcoing, Violette Spillebout, députée, Hilaire Multon, directeur régional des affaires culturelles (DRAC) Hauts-de-France, ainsi que les responsables du centre social.

Elle pu découvrir les travaux réalisés par les jeunes du centre social dans le cadre des ateliers Transphotographiques organisés dans des quartiers de la politique de la ville (QPV). Un temps d’échanges avec des jeunes ayant participé au stage photos et leurs encadrants a ensuite été organisé.

La clôture d'Utopia Lille 3000

A l’occasion de la clôture d’Utopia, la 6ème édition de Lille 3000 dont les festivités de lancement ont eu lieu le 14 mai 2022, la ministre a poursuivi son déplacement à Lille par la visite de l’exposition « Les vivants » de la Fondation Cartier pour l’art contemporain, qui se tenait au Tri postal, avant de se rendre à la gare Saint-Sauveur pour y découvrir l'exposition « Novacène ».

Au Tri postal, la ministre était accompagnée par Martine Aubry, maire de Lille, ainsi que Brigitte Liso et Violette Spillebout, députées du Nord.

Le suivi de la restauration de la collégiale Saint-Nicolas d'Avesnes-sur-Helpe

La ministre s’est ensuite rendue dans l’Avesnois, avec une première étape à Avesnes-sur-Helpe pour y visiter la collégiale Saint-Nicolas, édifice gothique du XIIIème siècle classé monument historique endommagé en avril 2021 par un incendie criminel.

La ministre y a été accueillie par Corinne Simon, sous-préfète d’Avesnes-sur-Helpe, Sébastien Seghin, maire de la commune, Benjamin Saint-Huile, député du Nord, Mickaël Hiraux, vice-président du Conseil départemental du Nord, et Anne-Laure Cattelot, conseillère municipale.

Le déploiement du Plan fanfare

Dans le cadre du déploiement du Plan fanfare, lancé par le Gouvernement , Rima Abdul-Malak est ensuite allée rencontrer les fédérations régionales d’harmonie au siège de la Communauté de Communes du Coeur de l’Avesnois (3CA), en présence des élus locaux, et notamment de Patrick Dehen, 1er vice-président de la 3CA, et maire de Solre-le-Château, Pascal Noyon, vice-président de la 3CA en charge de la culture et maire de Felleries, Thibault Waxin, chef de chœur ainsi que Jean-Paul Sautier, responsable de l'orchestre d'harmonie de la commune.

Le Plan fanfare a été mis en place conjointement par le ministère de la Culture et le ministère de la Cohésion des territoires, en concertation avec les quatre fédérations nationales partenaires (FSCF, CFBF, CMF et UFF). Ce plan en faveur des fanfares et des harmonies vise à valoriser une pratique artistique et culturelle qui fédère des personnes de tous âges et horizons autour de projets musicaux communs. Ces sociétés musicales participent souvent aux événements organisés par les communes et constituent un tissu d’initiatives et d’expressions au plus près des territoires, une porte d’entrée à l’éveil musical et sont parfois les seules pratiques culturelles représentées dans les zones rurales. L’État soutient ce plan sur deux ans en crédits de fonctionnement à hauteur de deux millions d’euros.

Après un rapide passage pour saluer l'orchestre d’harmonie d’Avesnes-sur-Helpe lors d’une répétition, lequel a accueilli la ministre en lui jouant 2 morceaux, la ministre a rejoint les représentants des 4 fédérations régionales d’harmonie pour une réunion de travail et un échange sur le plan Fanfare : Laurent Liégeois, représentant l’Union des Fanfares de France (UFF), David Bulcourt, président de la Confédération Musicale de France (CMF) Hauts-de-France, Patrice Mouton, vice-président fédéral de la Fédération régionale des sociétés musicales de France (FRSM) Hauts-de-France et Thibaut Waxin et Christophe Robit, de la confédération des batteries-fanfares (CFBF) des Hauts-de-France.

Pour clôturer cette séquence, la ministre est allée écouter le concert éphémère donné à l’occasion de l’anniversaire des 135 ans de la société de musique La Licorne de Gommegnies, dans le cadre d’UTOPIA Lille 3000, dans la salle des sports de Gommegnies. Benoit Guiost, maire de Gommegnies, Guislain Cambier, président de la communauté de communes et Benjamin Saint-Huile étaient présents pour accueillir Madame Abdul-Malak et saluer sa présence.

Lors de son allocution, la ministre a notamment rappelé l’importance de la tradition des harmonies, tout particulièrement dans les Hauts-de-France, en soulignant que les actions "des nombreuses harmonies locales contribuent à l’harmonie nationale".

Plus d'informations sur le Plan fanfare .

1-ima_99e5877
2-ima_520f27f
3-20221001_155658
4-20221001_181811
5-20221001_180555
6-20221001_182950
6bis-20221001_185036
7-20221001_201741
8-20221001_223633