Actualités

Justice - Eric Dupond-Moretti et Charlotte Caubel aux 70 ans de l'ENPJJ de Roubaix

 
 
Justice - Eric Dupond-Moretti et Charlotte Caubel aux 70 ans de l'ENPJJ de Roubaix

Éric Dupond-Moretti, Garde des Sceaux, ministre de la Justice et Charlotte Caubel, secrétaire d’État auprès de la Première ministre chargée de l'Enfance, se sont rendus le jeudi 22 septembre 2022 à l’école nationale de protection judiciaire de la Jeunesse (ENPJJ) de Roubaix afin de célébrer les 70 ans de l'école. L'occasion, pour les membres du Gouvernement, de féliciter ces professionnels dans leurs missions quotidiennes au service de la jeunesse.

Le Garde des Sceaux est arrivé dans la matinée à l'ENPJJ, accompagné de Richard Smith, sous-préfet, directeur de cabinet du préfet du Nord.

Le ministre, dans son allocution, a salué le fait que l'amphithéâtre de l'école ait été baptisé, à l'occasion de ce 70ème anniversaire, du nom du philosophe Nicolas de Condorcet.

En effet, si l'égalité entre les femmes et les hommes est au cœur des préoccupations sociétales en 2022, Nicolas de Condorcet avait déjà envisagé de faire voter les femmes et de faire d'elles des élues. Dans son rapport sur l'instruction publique daté de 1792, Nicolas de Condorcet avait fait connaître "sa croyance dans l'éducation et en ce qu'elle forme les citoyens de demain, de ce qui nous unit, l'égalité entre les garçons et les filles".

Le ministre a également souligné l'importance du choix de ce nom pour l'amphithéâtre de l'ENPJJ, dont les collaborateurs fondent leur travail, depuis 70 ans, sur le dialogue entre justice et pénal. "L'ENPJJ est au cœur de toutes les causes de l'enfance, leurs travaux de recherche sont d'une grande qualité" a précisé le ministre, complétant son propos en rappelant que l'"on ne combat pas sans connaissance".

"Il existe une prise de conscience des concitoyens qu'il y a urgence à agir" a conclu le ministre avant de procéder au dévoilement de la plaque d'inauguration de l’amphithéâtre.

Une capsule vidéo a ensuite été diffusé en au cours de laquelle Élisabeth Badinter, biographe de Condorcet, a présenté ses réflexions sur le philosophe.

En fin de matinée, Charlotte Caubel, secrétaire d’État auprès de la Première ministre, chargée de l'Enfance, est également venue célébrer les 70 ans de l'école, aux côtés d'Amélie Puccinelli, sous-préfète, secrétaire générale adjointe de la préfecture du Nord.

Elle s'est exprimée sur les 70 ans de l'école et a procédé à une allocution pour le baptême du jardin Suzanne Lacore, sous-secrétaire d’État à la Santé publique, chargée de la protection de l'Enfance de France, de 1936 à 1937.

Devant la vitrophanie évoquant Suzanne Lacore, Charlotte Caubel a rappelé que cette ancienne institutrice fut l'une des premières femmes à entrer au Gouvernement alors qu'elle n'avait pas le droit de vote.

Suzanne Lacore était une pionnière, elle a rapidement exprimé son désir d'égalité sociale, son combat féministe et son combat pour les droits des enfants. En effet, elle a dénoncé les bagnes d'enfants, fait la promotion de l'éducation populaire, et lutté contre l'enfance abandonnée de l'assistance publique.

Un podcast enregistré par des jeunes du service territorial éducatif d'insertion (STEI) de la protection judiciaire de la jeunesse de Montpellier évoquant Suzanne Lacore a été diffusé.

Charlotte Caubel a ensuite procédé à la coupure du ruban.

Plus d'informations : https://www.enpjj.justice.fr/