Actualités

Formation - Visite du centre social Henri Martel dans le Douaisis lors d’une action de formation

 
 
 préfète déléguée pour l’égalité des chances visite le centre social Henri Martel

Ce jeudi 19 mai 2022, Camille Tubiana, préfète déléguée pour l’égalité des chances, et François-Xavier Bieuville, sous-préfet de Douai, se sont rendus au centre social Henri Martel à Waziers à l’occasion d’une action de formation menée en partenariat avec le centre de formation « Directt formation »

Cet évènement s’est déroulé en présence de Jamaa Tibari, responsable du centre social, de Laurent Desmons, maire de Waziers et de Mounir Errafik, le formateur de « Directt formation ».

centre social henri martel

Après une visite des lieux, la préfète déléguée pour l’égalité des chances a assisté à une présentation du contenu et des objectifs de cette formation au métier de « contrôleur qualité » dans le secteur de l’automobile grâce l’installation d’un banc automobile dans les locaux du centre social. L’action a débuté le lundi 16 mai pour une durée de 10 jours.

La préfète déléguée pour l’égalité des chances a ainsi eu l’occasion d’échanger avec les douze jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) bénéficiaires de cette formation et les deux adultes-relais, médiateurs sociaux, chargés de repérer, orienter et accompagner les jeunes vers le dispositif.

Ce dispositif innovant permet aux habitants des QPV d’accéder facilement à un espace de formation à proximité de leurs lieux de vie et de (ré)intégrer une activité professionnelle.

Un contrat à durée déterminé (CDD) de plus de six mois sera proposé par la société TRIGO à ceux qui termineront la formation avec succès. Les jeunes ainsi recrutés pourront bénéficier d’un emploi franc, dispositif mis en place par l’État qui permet à l’employeur de bénéficier d'une aide financière pour l’embauche d’une personne résidant en QPV.

Les médiateurs, quant à eux, bénéficient d’un contrat adulte-relais financé par l’État grâce aux crédits de la politique de la ville. Ce contrat leur permet d'assurer des missions de médiation sociale et culturelle de proximité, dans le cadre d'un contrat d'insertion.

Une autre session de formation est d’ores et déjà prévue en juin prochain