Actualités

Commémoration - Journée nationale de la Résistance, le 27 mai 2022 à Lille

 
 
Commémoration - Journée nationale de la Résistance, le 27 mai 2022 à Lille

Ce vendredi 27 mai 2022, une cérémonie présidée par Louis-Xavier Thirode, préfet délégué pour la défense et la sécurité, s'est déroulée à Lille à l’occasion de la journée nationale de la Résistance, au mémorial départemental de la Résistance et de la Déportation - Noble Tour, en présence des autorités civiles et militaires du département et des représentants des associations d’anciens combattants et patriotiques.

Étaient également présents, Eric Jeannequin, représentant le gouverneur militaire de Lille, officier général de zone de défense et de sécurité du Nord, délégué militaire, Christophe Husson, général, commandant la région de gendarmerie Hauts-de-France, Jean-François Papineau, directeur zonal de la sécurité publique ainsi que Yannick Gomez, directeur départemental adjoint de la sécurité publique du Nord, ainsi que des élus locaux.

Colette Becquet, présidente du comité lillois de l’Association nationale des anciens combattants et amis de la Résistance (A.N.A.C.R.), vice-présidente de l’A.N.A.C.R du Nord, a procédé à la lecture du message national de l’A.N.A.C.R.

Louis-Xavier Thirode a ensuite, lu le message de Sébastien Lecornu, ministre des Armées.

« Aujourd'hui comme hier, l'esprit de la Résistance constitue une source d'inspiration et d'engagement pour les jeunes générations, qui incite à la générosité, à l'enthousiasme dans l'action et à faire face aux défis de notre temps ».

> Message_Journee nationale de la Resistance_ 27 mai 2022 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,05 Mb

  

Un dépôt de gerbes, une minute de silence ainsi que la Marseillaise et le Chant des partisans ont clôturé cette cérémonie du 27 mai.

Le 27 mai, Journée nationale de la Résistance

Dès l'été 1940, des mouvements de résistance à l'occupation font leur apparition de manière progressive et dispersée. Dans les années suivantes, sur le territoire français métropolitain partiellement puis entièrement occupé par l'armée allemande (novembre 1942), ces mouvements voient leurs effectifs croître considérablement. Ils demeurent toutefois très isolés. De son côté, la France libre a besoin d'une reconnaissance officielle des mouvements de résistance afin d'asseoir sa légitimité vis à vis des alliés. Dans ce contexte, Jean Moulin reçoit du Général de Gaulle, au début de l'année 1942, la mission de rallier et d'unir sous une même autorité les principaux mouvements de résistance, afin de créer une véritable armée secrète œuvrant sur le territoire occupé par l'ennemi.

C’est dans ce contexte que se tient la première réunion du Conseil national de la Résistance (CNR), le 27 mai 1943.

Le 19 juillet 2013, l'Assemblée nationale a adopté une proposition de loi instaurant le 27 mai comme Journée nationale de la Résistance. Cette date a été choisie en référence à la première réunion du Conseil national de la Résistance qui s'est déroulée le 27 mai 1943 dans l'appartement de René Corbin, au premier étage du 48, rue du Four, au cœur de Paris occupé.

À cette occasion furent réunis, pour la première fois dans un même lieu, autour de Jean Moulin, représentant le général de Gaulle, les représentants des huit principaux mouvements de résistance français ainsi que des principaux partis politiques et syndicats existant avant la guerre. Ensemble, ils allaient œuvrer à coordonner l'action de la Résistance et même, dans la perspective de la libération du territoire national, à préparer la refondation de la République.

Cette journée fournit l'occasion d'une réflexion sur les valeurs de la Résistance et celles portées par le programme du CNR. À Paris, une cérémonie a lieu rue du Four, devant le lieu où s’est tenue la première réunion du CNR.

Pour en savoir plus sur la Journée nationale de la Résistance et accéder aux ressources documentaires, consultez le site : https://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/27-mai-journee-nationale-de-la-resistance