Rénovation urbaine – agir pour mieux vivre dans nos quartiers

 
 
Rénovation urbaine

La direction départementale des territoires et la mer (DDTM) pilote et suit les programmes de rénovation urbaine des quartiers en lien avec l'agence nationale de rénovation urbaine (ANRU). Ces programmes doivent permettre de faire évoluer les quartiers vers des quartiers ordinaires au plan urbain, pour retrouver une diversité de l'habitat (logements sociaux et privés) et des fonctions (habitat, activités, services, équipements).

La DDTM assiste le porteur de projet dans la réalisation de son programme et s’implique de la conception à la réalisation, avec l’aide de ses deux architectes conseils de l’État. Lors de la réalisation des programmes, l'une des principales préoccupations est de veiller à la qualité des finitions et à l’absence de malfaçons dans les logements. De plus, la DDTM profite de ces projets pour diffuser les principes d’aménagement et d’urbanisme durable, notamment à travers le Label National ÉcoQuartier.

Le montant programmé de subventions de l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU) dans les conventions de rénovation urbaine du département s’élève pour les dix dernières années à près de 720 M€. Ce programme a permis de démolir 8 700 logements sociaux, d’en construire 8 500, d’en réhabiliter 9 900 et d’en mettre 1 300 en accession.

Le relogement constitue un des enjeux majeurs de la réussite des projets de rénovation urbaine. Tout au long du processus de relogement, les chargés d'opération de la DDTM veillent en particulier à garantir la cohérence du planning de relogement avec l'avancement global du projet, la qualité des relogements (souhaits, capacités financières des ménages, etc.) et les objectifs de relogement dans le neuf.

Le nouveau programme national de rénovation urbaine (NPNRU)

La DDTM a produit des analyses avec les collectivités locales, les bailleurs et l’ANRU afin d'identifier les quartiers potentiels pour le NPNRU.

Ce programme vise à requalifier les quartiers prioritaires de la politique de la ville, avec un ciblage des projets sur les quartiers présentant les dysfonctionnements urbains les plus importants. Pour le Nord, sur 96 quartiers analysés sur des critères qualitatifs, 30 quartiers ont été proposés et 14 retenus parmi les 200 quartiers sélectionnés au niveau national.

Plus de 5 milliards d’euros seront ainsi disponibles grâce au concours d’Action Logement, et généreront un levier de plus de 20 milliards d’euros d’investissements dans toute la France pendant 10 ans. Ces investissements devraient générer près de 240 000 emplois dans la filière du bâtiment et des travaux publics et 300 000 emplois au total.

Pour plus d'informations

Pour en savoir davantage sur les actions de rénovation urbaine menées par la DDTM, cliquez ici.