Politique de la ville

Un jardin pédagogique et partagé à Armentières dans le quartier « Bizet - Briquetterie »

 
 
Un jardin pédagogique et partagé à Armentières dans le quartier « Bizet - Briquetterie »

C’est en février 2016 qu’est née une volonté commune de créer un jardin partagé dans le quartier très minéral de la Briquetterie.

Des techniciens de la ville d’Armentières et du bailleur social Habitat du Nord, des salariés du centre social « Les 4 Saisons » et des habitants ont alors pris rendez-vous pour lancer un diagnostic en marchant, ce afin de réfléchir à un plan d’actions dans le cadre de l’abattement TFPB du bailleur (abattement sur la taxe foncière sur les propriétés bâties, avantage fiscal en contrepartie duquel les bailleurs s’engagent à poursuivre l’amélioration du niveau de qualité de service dans les QPV).

Outre les problématiques relevées sur le terrain, l’ensemble des participants a soulevé à l’occasion de cette balade exploratoire le manque de liant entre les collectifs de la résidence Hémar et les habitations résidentielles du quartier de la Briquetterie, qui sont situées au sein d’un environnement fait de briques, de béton et de macadam. Pourtant, ce quartier, sorti de terre dans les années 1980, ne manque pas de verdure à chaque extrémité.

L’objectif identifié fut donc de liaisonner une parcelle inoccupée (squattée par des jeunes en déshérence et encombrée de véhicules épaves) et les pieds des collectifs de la résidence Hémar (verdoyants mais sujets à des incivilités telles que des déjections canines ou des passages intempestifs de scooters), ce afin d’animer ces lieux et de recréer du lien.

La 1ère étape de ce projet fut lancée en fin d’année 2017. Des co-financements croisés entre programmation annuelle du contrat de ville, abattement TFPB et subvention du Département du Nord (pour financer une expertise) ont été mobilisés. Le jardin au pied des immeubles de la résidence Hémar a ainsi été lancé en lien avec les locataires, un composteur collectif a été installé, et des bio-seaux ont été acquis et distribués par le bailleur à l’ensemble des locataires (environ 130 seaux pour les 6 immeubles).

En parallèle, les locataires des maisons individuelles du quartier de la Briquetterie ont été sollicités pour prendre part au projet de jardin partagé sur la parcelle délaissée. Le centre social a, quant à lui, remobilisé ses usagers jouissant de carrés potagers situés au sein du jardin privatif, pour transformer ceux-ci en parcelles partagées.

Depuis le début de cette année, la parcelle autrefois délaissée change de visage : les premières modifications sont menées, et les beaux jours arrivants, les plantations sortent de terre. Les différents modules visant à créer du lien social ont été érigés (table de pique-nique, hutte en noisetier) et les futures clôtures, cofinancées par la ville et le Département du Nord, vont être installées dans les semaines qui viennent.

Pour accompagner ces ouvrages, la ville d’Armentières et Habitat du Nord travaillent en étroite collaboration avec l’association Les AJOnc, et le centre social travaille, quant à lui, avec Philippe Hameaux, permaculteur et fondateur de Racine 21.

En 2019, ce projet est de nouveau soutenu dans la programmation du contrat de ville d’agglomération. Cette initiative, perçue avant tout comme un projet humain et non comme un dossier financier, favorise la rencontre de différents acteurs des secteurs publics, para-publics et associatifs avec une vision partagée et l’ambition de remettre les habitants au cœur de la vie de leur quartier, de permettre aux citoyens d’exercer leur expertise d’usage et leur pouvoir d’agir.