Les moyens de protéger un territoire

 

Comment protéger un territoire ?

Les moyens ne peuvent qu’atténuer les phénomènes ou annuler les dommages les plus fréquents. Les autorités publiques n’ont pas toujours de possibilités d’action selon le type de phénomène.

Le premier des moyens est de ne pas construire en zone exposée. Il s’agit de la prévention du risque.

Le point de départ est la connaissance du phénomène. Les deux phénomènes principaux pour lesquels le territoire peut organiser une protection sont :
- l’inondation
- les cavités .

La démarche suivante est à utiliser de manière itérative à partir de la connaissance du phénomène dans toutes ses dimensions spatiales, physiques, temporelles :

1° faire un constat. Un diagnostic du risque peut être dressé (exemple : hauteur d’eau de 60 cm sur 120 maisons et 300 personnes), comprendre le phénomène.

2° élaborer une stratégie d’adaptation, et/ou de réduction du phénomène. Les pièges à éviter : prendre la solution habituelle qui ne convient pas ou qui est trop chère au regard de l’efficacité.

3° comparer les coûts et l’efficacité de la solution au stade préliminaire analyse-coût-bénéfice (exemple l’hydraulique douce coûte nettement moins chère au m3 retenu et peut avoir une influence sur l’aléa centennal ce que n’aura jamais un bassin de tamponnement)

4° identifier les procédures (PLU, DUP)

5° mettre en œuvre et vérifier que les actions locales correspondent bien au diagnostic posé et à la stratégie.

Les Stratégies Locales de Gestion des Risques d'Inondation (SLGRI) approuvées sont en ligne

Pour consulter les SLGRI et les plaquettes de communication, cliquer sur les liens ci-dessous :

La SLGRI de la Marque et de la Deûle

La SLGRI de la Sambre

La SLGRI de la Scarpe-aval

La SLGRI de l'Escaut et de la Sensée