Sport et handicap

 
Sport et handicap - Jeux paralympiques - Laurent Thirionnet médaillé

Laurent Thirionet, cycliste paralympique de haut niveau, obtient la médaille de bronze aux Jeux paralympiques de Londres 2012.

La pratique sportive des personnes handicapées : les enjeux de la politique ministérielle

La reconnaissance du sportif en situation de handicap en tant que sportif à part entière est l’un des objectifs du ministère qui met en place, à ce titre, une stratégie, une organisation et des moyens humains et financiers adaptés.

Les mesures en faveur de l’accès des personnes en situation de handicap à la pratique sportive

Dès 2003, année européenne du handicap, plusieurs mesures prises par le ministère ont traduit les engagements pris :
- la création d’un pôle ressources national « sport et handicap »
- la création d’un réseau national de référents « sport et handicap »
- la nomination de conseillers techniques sportifs (CTS), cadres du ministère exerçant leurs missions auprès des fédérations spécialisées dans la pratique sportive en faveur des personnes en situation de handicap
- la désignation dans 60 % des fédérations olympiques dites « valides » d’un(e) responsable de la mission « sport et handicap »
- l’augmentation de plus de 219 % du montant des moyens financiers alloués depuis 4 ans.

L’accessibilité aux équipements sportifs

La loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, prévoit que les dispositions architecturales des établissements recevant du public doivent être accessibles à tous, quel que soit le type de handicap physique, sensoriel, cognitif, mental ou psychique.

En ce qui concerne les équipements sportifs existants, les travaux nécessaires au regard des obligations définies par la loi devront être réalisés au 1er janvier 2015.

Deux Fédérations Sportives distinctes

La Fédération Française du Sport Adapté (FFSA) :

Elle coordonne, développe et contrôle la pratique des Activités Physiques et Sportives des personnes en situation de handicap mental ou psychique. A travers plus de 20 disciplines sportives, individuelles, collectives, d’opposition, la FFSA permet une pratique compétitive, non compétitive ou de loisirs, selon les désirs et les capacités des personnes.
Le comité départemental de sport adapté du Nord : il compte, en 2012, près de 1800 licenciés répartis au sein de 40 clubs.
 

La Fédération Française Handisport (FFH) :
Elle s’adresse à un public en situation de handicap physique. Son objectif est de rendre accessible au plus grand nombre la pratique physique et sportive.
Le comité départemental Handisport du Nord : il compte près de 1400 licenciés répartis au sein de 90 clubs. Il compte plusieurs sportifs de Haut Niveau.

Le site internet Handiguide

Le Ministère des Sports a réalisé un guide répertoriant les associations sportives susceptibles d’accueillir des personnes en situation de handicap. Les associations sont classées par région et département, et par type de handicap. Ce guide est placé sous la responsabilité du pôle ressources national "sports & handicap", avec le concours des référents "sports et handicap" des DRJSCSdirection régionale de la jeunesse des sports et de la cohésion sociale et DDCSdirection départementale de la cohésion sociale.
Son adresse : www.handiguide.sports.gouv.fr
Le pôle ressources national : http://www.handicaps.sports.gouv.fr/

Le PAIPS, une initiative de la DDCS 59

Le département du Nord expérimente actuellement un nouveau dispositif : le Parcours d’Accompagnement Individualisé vers  les Pratiques Sportives (PAIPS).
La correction des inégalités d’accès à la pratique des activités physiques et sportives est l’un des enjeux majeurs de la stratégie de développement du sport pour tous initiée par le Ministère de la Jeunesse, des Sports, de l’Éducation Populaire et de la Vie Associative.
A ce titre, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCSdirection départementale de la cohésion sociale) du Nord, en lien avec la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCSdirection régionale de la jeunesse des sports et de la cohésion sociale), contribue à l’expérimentation de ce dispositif d’accompagnement des personnes handicapées vers une pratique sportive pérenne.

Les objectifs

Issu d’une réflexion nationale basée sur une expérimentation du département de la Haute-Loire, ce dispositif vise 3 objectifs principaux :
1. Permettre à des personnes en situation de handicap d’avoir accès à une pratique d’activité physique et sportive que ce soit en milieu spécifique ou en milieu « ordinaire » en essayant de trouver la réponse la plus proche à leur demande.
2. Elaborer et mettre en place un protocole précis de préparation, de suivi et d’accompagnement des personnes repérées, pour faciliter leur adaptation et leur intégration au sein d’une structure sportive.
3. Développer et faire évoluer l’offre de pratique sportive pour une prise en compte de la demande spécifique de pratique des personnes handicapées

La transversalité, un intérêt majeur du dispositif
Force est de constater qu’une multitude d’acteurs institutionnels est aujourd’hui engagé dans l’accompagnement des personnes en situation de handicap. L’un des défis du PAIPS est de créer des liens forts et durables entre ces partenaires, en partant du principe que l’intégration se réfléchit sur le long terme et de façon concertée.

Sélection de territoires d’expérimentation et recrutement d’une chargée de mission
La proximité du terrain opérée par les services de la DDCSdirection départementale de la cohésion sociale ont permis de cibler et d’associer deux partenaires expérimentaux que sont la ville de Villeneuve d’Ascq et le Syndicat Intercommunal des Dunes de Flandres (SIDF). Cette implication des acteurs locaux soucieux de développer cette thématique spécifique est une condition nécessaire à la réussite du dispositif.

Par ailleurs, le Ministère des Sports a contribué financièrement au recrutement d’une chargée de mission ayant en charge la mise en place et le suivi du dispositif en lien avec l’ensemble des partenaires mobilisés.

Les principales étapes du projet
1. Réalisation d’un état des lieux exhaustif de l’offre et de la demande spécifique de pratique sur les deux territoires expérimentaux.
2. Élaboration d’outils de repérage et de suivi des bénéficiaires potentiels en lien avec les structures spécialisées partenaires (questionnaires, protocoles d’accueil, fiches d’évaluation et de suivi…).
3. Mise en place d’équipes pédagogiques localisées, dont le rôle est la mise en relation des demandeurs avec les structures sportives spécialisées et le suivi des individus.
4. Accompagnement de la structuration de l’offre sportive et de la demande spécialisée. Aide aux équipes pédagogiques dans la co-construction d’un accueil adapté
5. Extension du dispositif à d’autres territoires souhaitant développer la thématique « Sport Handicap ».

Les membres du groupe de pilotage départemental
Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCSdirection départementale de la cohésion sociale), Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCSdirection régionale de la jeunesse des sports et de la cohésion sociale), Conseil Général du Nord, Inspection d’Académie, Comité Départemental Olympique et Sportif, Comités Départementaux Handisport et Sport Adapté, référents des territoires expérimentaux et experts du handicap.

 

Vos contacts

Direction départementale de la cohésion sociale (DDCSdirection départementale de la cohésion sociale)
Cité administrative / 4ème étage
175, rue Gustave Delory
59 011 Lille cedex

Olivier Megal
03 20 18 34 01
Courriel : ddcs@nord.gouv.fr

Consultez :
> les horaires d'ouverture
& les coordonnées  de la DDCSdirection départementale de la cohésion sociale