Culture

Un projet pour faire dialoguer artistes et détenus

 
 
Un projet pour faire dialoguer artistes et détenus

Les travaux réalisés à l'occasion du «Temps en chantier », projet inscrit dans le cadre du protocole national Culture-Justice, ont été restitués lundi 18 février 2013 au cours d'une journée organisée au musée du Louvre-Lens.

Un travail sur la notion du temps
Dans le cadre du projet « Le temps en chantier » 5 artistes ont été sélectionnés à la fin de l'année 2010 par la direction régionale des affaires culturelles (DRAC), la direction interrégionale des services pénitentiaires (DISP) Nord-Pas-de-Calais, Picardie et Haute-Normandie, le musée du Louvre et le musée du Louvre-Lens pour intervenir dans 4 centres pénitentiaires de la région situés à  Bapaume, Longuenesse, Maubeuge et Valenciennes.

Chaque artiste a choisi dans les collections du musée du Louvre une ou plusieurs œuvres évoquant la question du temps puis, dans le cadre d’un atelier proposé en détention, a accompagné les participants dans une démarche de création à partir des œuvres retenues.

Cette journée de restitution marque l'aboutissement de ce projet dont un film et 5 clips ont été réalisés par Guillaume Grelardon et produits par l'association Hors Cadre. Ils ont été présentés lors de la journée de restitution au Louvre Lens, puis diffusés sur les canaux internes des établissements pénitentiaires et remis sur support DVD à l'ensemble des participants et partenaires. Ils sont également visibles sur le site internet de l'association Hors Cadre. http://horscadre.eu/

Des échanges interactifs entre les acteurs du projet et la salle ont eu lieu après  la diffusion du film « Le Temps en chantier » et les prises de parole des personnalités présentes. Marie-Christiane de La Conté, directrice régionale des affaires culturelles a notamment remercié la Fontation AnBer et le Conseil des Arts et des Lettres du Québec. La journée s'est poursuivie par une visite du musée.

 

Le protocole national Culture-Justice
Le projet « le Temps en chantier » s'inscrit dans le cadre du protocole national Culture-Justice, signé le 30 mars 2009 entre le ministère de la Culture et de la Communication et le ministère de la Justice concernant le développement culturel en milieu pénitentiaire. Il s'agit de permettre à toute personne placée sous main de justice de pouvoir accéder à la culture comme tout citoyen.

Dans le Nord-Pas-de-Calais, l'association « Hors Cadre », mandatée par la DISP et la DRAC, est chargée de la mise en œuvre de la mission Culture-Justice en proposant à la population pénale des activités touchant l'ensemble des champs artistiques et culturels.

Pour le musée du Louvre-Lens, l'objectif de ce partenariat est d'envisager l'accueil au sein du musée de personnes placées sous main de justice, d'accompagner des projets « Culture / Justice » et de programmer des interventions dans les établissements pénitentiaires.