Droits des Femmes – Lutter contre les violences conjugales

 
 
Lutte contre les violences conjugales

Les violences faites aux femmes sont un phénomène grave et répandu dont l’ampleur est souvent méconnue du public. Dans le Nord, la direction départementale de la cohésion sociale (DDCSdirection départementale de la cohésion sociale) agit pour prévenir ces violences et accompagner les victimes. Elle propose de nombreux outils à disposition des services de l’État, des collectivités territoriales et des associations spécialisées.

Dans le département du Nord, la DDCS, à travers la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité, est chargée de la mise en œuvre départementale de la politique publique des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes sur l’ensemble des champs, notamment sur celui de la prévention et de la lutte contre les violences faites aux femmes.

3 axes majeurs dans la lutte contre les violences faites aux femmes

Les violences faites aux femmes sont un phénomène grave et répandu. Inscrite dans la loi, la lutte contre ces violences s'articule autour de 3 axes majeurs :

  • aucune violence déclarée ne doit demeurer sans réponse
  • protéger efficacement les victimes 
  • et mobiliser l’ensemble de la société

Les chiffres des violences faites aux femmes parlent d’eux-mêmes. En 2014, en France, plus de 216 000 femmes ont été victimes de violences commises par leur partenaire, 86 000 femmes rapportent avoir été victimes de viol ou de tentative de viol, et seules 10% d’entre elles déposent plainte. Toujours en 2014, 118 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint, dont 4 dans le département du Nord (source : ministère intérieur). Dans le département du Nord, plus de 2 900 faits de violences intrafamiliales ont été relevés par les services de police et de gendarmerie du Nord.

Dans ce cadre, l’action de la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité a pour objectif de prévenir et lutter contre ce fléau et de rendre toujours plus efficaces les réponses apportées aux victimes dès le signalement des faits jusqu’à leur retour à l’autonomie grâce à la mise en œuvre de réseaux d’acteurs.

La mise en réseau de l'ensemble des acteurs

La DDCSdirection départementale de la cohésion sociale met en réseau les services de l’État (justice, police, gendarmerie, éducation nationale, travail et emploi), les collectivités territoriales, le conseil de l’ordre des médecins, l’ordre des avocats et l'ensemble des associations spécialisées dans le suivi des femmes victimes de violences, autour de nombreuses actions :

  • actions d’accompagnement, de suivi psychologique, juridique et social
  • accès à l’hébergement, au logement des victimes
  • accès à l’emploi des victimes
  • formations des professionnels
  • prévention auprès des jeunes et du grand public.

Elle coordonne à ce titre les actions des 56 permanences et antennes de structures spécialisées, des 4 référents départementaux, des 5 centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) spécialisés dans l’accueil des femmes victimes de violences, des 5 centres d’information des droits des femmes et des 2 accueils de jour spécifiques rayonnant dans leurs territoires ruraux respectifs : l’un à Avesnes-sur-Helpe et l’autre à Hazebrouck dans la Flandre intérieure, inauguré le 25 juin 2015.

Des outils pour accompagner les professionnels

La DDCS du Nord a réactualisé en avril 2015 les outils pour accompagner les professionnels dans l’orientation et l’accueil des victimes, qui ont été créés en 2013 avec les 4 référents « violences conjugales » : des livrets avec les démarches à entreprendre, les coordonnées utiles pour chacun des 6 arrondissements du département, des cartes postales avec ces mêmes coordonnées par arrondissement ainsi que des affiches permettent aux professionnels un accueil et une orientation des femmes victimes la plus pertinente possible.

Pour plus d'informations

Pour davantage d’informations sur la prévention de la violence conjugale, cliquez ici .