Actualités

Evénement - Fête de la musique 2020 : faire la fête en sécurité !

 
 
Evénement - Fête de la musique 2020 : faire la fête en sécurité !

En cette période marquée par l’épidémie de Covid-19, faire la fête le 21 juin 2020 sera possible mais dans le respect des précautions sanitaires. Pour garantir la sécurité de tous, cette manifestation ne devra, en effet, pas créer de rassemblements non autorisés.

À ce jour, les événements festifs ou culturels réunissant plus de 10 personnes sont toujours interdits sur l'espace public, par conséquent :

- des concerts pourront être organisés dans des lieux autorisés à accueillir du public dans le respect des règles sanitaires : distanciation physique, port du masque le cas échéant, hygiène des mains, respect de la jauge d’accueil, éviter la création d’attroupement à proximité ;

- les concerts spontanés ne sont pas autorisés. Néanmoins, les manifestations sur la voie publique peuvent faire l’objet d’un régime dérogatoire par autorisation du préfet en lien avec le maire de la commune après déclaration par l’organisateur justifiant du respect des contraintes sanitaires. Les maires qui le souhaiteraient peuvent, par conséquent, en lien avec le préfet, organiser des événements très encadrés sur la voie publique.

De telles dérogations ne peuvent être accordées que si :

- les dispositions d'organisation permettent le respect des mesures d'hygiène, en particulier d'assurer la distanciation entre les personnes et les familles ;

- le public attendu reste sous le seuil des 5000 personnes.

Il convient, en effet, de rappeler qu'aucun rassemblement de plus de 5000 personnes ne pourra se tenir au moins jusqu'au 31 août 2020.

À noter que pour les bars, cafés et restaurants, l’organisation de concerts relève de la responsabilité de l’exploitant du lieu, ils sont déconseillés, dès lors qu’ils sont susceptibles de générer des rassemblements non maîtrisés sur la voie publique. L'obligation du recours exclusif à des places assises, la limitation à 10 personnes par table ou encore la séparation minimale de 1 mètre (ou par une paroi) entre les tables doivent être obligatoirement appliquées.

Si un événement est programmé dans une enceinte, rassemblant au moins 1 500 personnes, il devra faire l'objet d'une déclaration en préfecture ou en sous-préfecture au moins 3 jours francs avant sa tenue. Il est en de même si de tels événements entraînaient la réouverture d'établissements recevant du public de type X (Salle de sport, grande halles) ou de type L (salle de spectacle, salle polyvalente) ayant une capacité d'accueil supérieure à ce seuil des 1500 places.

Michel Lalande, préfet du Nord, et Étienne Champion, directeur général de l’Agence Régionale de Santé (ARS) en appellent au civisme et à la responsabilité de chacun pour permettre à tous de profiter de la fête en toute sécurité.