Archives

3èmes assises départementales de la sécurité routière

 
 
3èmes assises départementales de la sécurité routière

Dominique Bur, préfet du Nord, a ouvert la 3e édition des assises départementales de la  sécurité  routière,  organisée  ce  jeudi  13  octobre  2011,  à  Douai,  sur  le  thème  « seniors : mobilité et sécurité routière ».

170 personnes, élus locaux et représentants d’associations oeuvrant en faveur de la sécurité routière, ont participé à cette rencontre organisée par la préfecture du Nord et la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) du Nord, en présence de Jean-Luc Névache, délégué interministériel à la sécurité routière.

Après « le partage de la route » en 2010 et « éducation routière : tous responsables tout au long de la vie » en 2009, ces assises sur la mobilité et les seniors ont pour objectif de sensibiliser aux conséquences du vieillissement sur la conduite et la mobilité, et de mettre en débat un certain nombre de données et de faits susceptibles d’éclairer les différents décideurs sur les risques, les difficultés et les besoins des personnes les plus âgées.

Les chiffres de la sécurité routière ne montrent pas de sur-représentation des seniors parmi les victimes de la route. En 2010, les usagers de plus de 60 ans étaient ainsi impliqués dans 15 % des accidents et dans un quart des accidents mortels. Leur responsabilité a été engagée dans 60 % des cas.

Le préfet a souligné l’enjeu démographique du vieillissement de la population dans la région. En effet, alors qu’un nordiste sur 5 a actuellement plus de 60 ans, cette proportion sera de 1 sur 4 en 2020. Il y a donc lieu d'être vigilant sur l'évolution de l'accidentologie des seniors qui apparaissent plus fragiles et sur lesquels les conséquences des accidents peuvent être plus graves. Depuis le début de l’année, 9 personnes de 65 ans et plus ont perdu la vie sur les routes du département, représentant 15 % des victimes.

Il a rappelé l’importance de la prévention en termes de santé, la conduite nécessitant de bonnes capacités physiologiques et cognitives, qui se dégradent avec l’âge. Il a par ailleurs souligné l’action de l’Etat en faveur du développement de l’offre de transports en commun et du renforcement de l’accessibilité.

L’Etat est engagé auprès des associations dans des actions de sensibilisation et de remise à jour des connaissances, comme celles organisées avec des auto-écoles à l’occasion de la semaine de la mobilité et de la sécurité routière du 16 au 22 septembre, auxquelles une centaine de personnes a participé.

L’Automobile Club, la Prévention routière, l’Association nationale pour la promotion de l'éducation routière (ANPER), l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA), la MAIF Prévention et la Maison de la sécurité routière ont animé durant cette journée des stands d'information sur les actions à destination des seniors.