Actualités

Veille saisonnière - Des places supplémentaires et des maraudes renforcées pour protéger les plus fragiles

 
 
Veille saisonnière - Des places et des maraudes renforcées pour protéger les plus fragiles

L’hébergement des plus démunis est un enjeu primordial de la solidarité nationale. Tout au long de l’année, chaque jour, l’État finance 150 000 places d’hébergement d’urgence généraliste pour venir en aide à ces publics, les mettre à l’abri et engager un travail d’évaluation sociale et d’accompagnement pour une sortie vers le logement.

À compter du 1er novembre 2019, et jusqu’au 31 mars 2019, le dispositif de veille saisonnière du plan hivernal est activé. 14 000 places d’hébergement seront ouvertes pendant cette période.

Au niveau local, en complément des 13 550 places d’hébergement et de logement adapté ouvertes toute l’année dans le département du Nord, près de 550 places supplémentaires de mise à l’abri, dont 129 pérennisées suites à l’hiver précédent, sont mobilisables cette année pour faire face aux difficultés induites par l’arrivée de l’hiver. Soit une douzaine de places supplémentaires par rapport à l’année dernière.

Ces places se décomposent de la façon suivante : 252 places familles, 225 places hommes et 71 places femmes. Ces places ouvriront de manière progressive dès la première semaine de novembre.

Des discussions se poursuivent pour l’ouverture de places supplémentaires dans les prochaines semaines.

En outre, en cas de températures « grand froid » plus de 200 places supplémentaires pourront être ouvertes dans l'ensemble du département.

Les efforts consentis dans le cadre du logement d’abord ont permis d’orienter 772 personnes hébergées vers le logement social de droit commun libérant autant de places d’hébergement pour des personnes fragiles et en difficulté. Par rapport à la même période de l’année dernière ce sont plus de 200 places supplémentaires libérées dans les structures d’hébergement.

La veille saisonnière se traduit également par des financements supplémentaires accordés aux associations portant des projets de veille sociale (accueils de jour et équipes mobiles) afin de renforcer leurs moyens humains et d’élargir les horaires d’ouverture des structures d’accueil.

La veille saisonnière 2019-2020 permet le renforcement des maraudes et de l’accompagnement social dans les structures, mais également l’ouverture progressive des sites 24h/24, afin d’assurer un accueil de jour comme de nuit. Le dispositif de maraudes et d’équipe mobile a été renforcé en début d'année 2019 par le recrutement de professionnels sociaux au sein des trois SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation.

Les trois services intégrés d’accueil et d’orientation (SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation) du département, en lien avec la direction départementale de la cohésion sociale (DDCSdirection départementale de la cohésion sociale) du Nord, proposeront des solutions de mise à l’abri et un accompagnement renforcé, en portant une attention particulière à la situation des publics les plus fragilisés, en priorité les familles et les femmes avec enfant(s).

La veille saisonnière permet, à très court terme, de protéger les plus fragiles. C’est aussi à moyen terme, une ouverture sur les dispositifs de droit commun d’accompagnement vers l’inclusion sociale des personnes fragilisée.

L’organisation du dispositif de veille saisonnière a été établie après le bilan effectué en juin 2019 suivi d'une large concertation avec les SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation pour identifier les besoins, et grâce à la coopération des collectivités locales.

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, remercie les élus qui ont répondu favorablement à l’installation des locaux de mise à l’abri temporaire, en particulier les maires des communes suivantes : Armentières, Cambrai, Denain, Douai, Dunkerque, Faches-Thumesnil, Hazebrouck, Hellemmes, Lille, Marly, Maubeuge, Roubaix, Tourcoing, Valenciennes, Villeneuve d’Ascq, ainsi que les opérateurs associatifs mobilisés dans le cadre de l’appel à projets lancé par l’État.

Il rappelle également que toute personne en détresse doit être signalée auprès du 115, numéro vert fonctionnant 7j/7 et 24h/24. Les opérateurs du 115 l’orienteront alors vers la place d’hébergement la plus adaptée à sa situation.

L’État mobilise d’importants moyens humains et financiers pour assurer la protection des personnes fragiles dans le cadre du plan Grand Froid.