Actualités

Transports - Viabilité hivernale : se préparer pour bien circuler, même en hiver

 
 
Transports - Viabilité hivernale : se préparer pour bien circuler, même en hiver

Le colonel Olivier Desquiens, adjoint au chef d’état-major interministériel de zone, a présidé, le mardi 22 octobre 2019, la réunion annuelle relative à la viabilité hivernale, en préfecture de région Hauts-de-France. La coordination de l’ensemble des acteurs chargés de la circulation routière assurée par la préfecture de la zone de défense Nord doit permettre à chacun, dans son domaine, d’engager les bonnes actions pour limiter les conséquences de l’hiver sur nos réseaux routiers très fréquentés et favoriser la continuité de l’activité économique et sociale.

L’ensemble des acteurs de la viabilité hivernale étaient présents et notamment l’État-major Interministériel de la Zone de Défense et de Sécurité (EMIZ) Nord ; l’ensemble des préfectures de département de la zone Nord ; la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement) ; les Directions Départementales du Territoire et de la Mer (DDTM) ; la Direction Interdépartementale des routes (DIR) Nord ; la cellule de vigilance routière zonale ; la Direction Départementale de la Sécurité Publique du Nord (DDSP) ; la Direction Zonale des Compagnies Républicaines de Sécurité(DZCRS) Nord ; le Centre de Coopération Policière et Douanière (CCPD) de Tournai ; le groupe « Société des Autoroutes du Nord et de l’Est de la France » (SANEF) ; le Conseil Régional Hauts-de-France ; les Conseils Départementaux de la zone Nord ; Météo France ; la Fédération Nationale des Transports Routiers du Nord et du Pas-de-Calais ; la Fédération Nationale des Transports Routiers et de Voyageurs Picardie et l’Organisation des Transporteurs Routiers Européens.

En matière de viabilité hivernale, la coopération entre les différents acteurs est essentielle pour assurer la fluidité du trafic et la protection des usagers de la route. La coopération avec les zones de défense et de sécurité limitrophes ainsi qu’avec les services belges est également indispensable. C’est pourquoi étaient également présents la zone de défense et de sécurité Est, la zone de défense et de sécurité Ouest et la zone de défense et de sécurité Paris-Île de France ainsi que le centre régional de crise de Wallonie et la Direction de l’exploitation du réseau routier de Wallonie (centre PEREX).
Cette réunion s’inscrit dans une logique d’amélioration continue et tient compte des enseignements tirés des derniers épisodes significatifs de 2019, notamment des épisodes neigeux ou du mouvement social des douaniers.

La zone de défense et de sécurité Nord comprend 5 départements qui comptent plus de 1 600 kilomètres d’autoroutes et 42 000 kilomètres de réseaux secondaires. Cette zone est marquée par un trafic particulièrement dense et intense, émanant notamment des poids lourds. À titre d’exemple, plus de 4,5 millions de véhicules transitent chaque année sur l’A1.
Les mesures prises par la préfecture de la zone de défense Nord concernant la gestion des poids lourds et les éventuelles restrictions de circulation ont été également exposées. Les organisations de transporteurs et les forces de l’ordre ont contribué à leur définition.

La réunion viabilité hivernale a donc permis de faire un point sur l’activité des acteurs concernés sur la période 2018/2019 et de présenter les dispositifs opérationnels 2019-2020 de la DIR, de la cellule zonale de vigilance routière de l’EMIZ, en collaboration avec la DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement, la SANEF et le Conseil Régional Hauts-de-France. Ces dispositifs permettront d’anticiper et de gérer efficacement les crises se produisant sur nos réseaux routiers.