Actualités

Transport fluvial - Lancement officiel des extensions d’Escaut Valenciennes Terminal

 
 
Transport fluvial - Lancement officiel des extensions d’Escaut Valenciennes Terminal

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord s’est rendu le mercredi 29 novembre 2017 sur le quai public de Bruay-sur-l’Escaut/Saint-Saulve pour le lancement officiel des extensions d’Escaut Valenciennes Terminal.

Le syndicat mixte Dock Seine Nord Europe/Escaut créé en 2012 associe aujourd’hui la chambre de commerce et d’industrie Grand Hainaut et les communautés d’agglomération Valenciennes Métropole et la Porte du Hainaut. Il s’est doté d’un schéma performant d’organisation de logistique fluviale autour de 3 objectifs :
- accroître l’attractivité du mode fluvial en Grand Hainaut ;
- renforcer la compétitivité des entreprises industrielles et de distribution du territoire ;
- améliorer l’attractivité du Grand Hainaut à l’égard des grands projets d’investissements.

Dans ce contexte, le terminal à conteneurs Escaut Valenciennes Terminal a bénéficié de financements de l’État - outre ceux du syndicat Dock Seine Nord et d’autres partenaires comme le département du Nord - dans le cadre des contrats de plan État-Région (CPER) et du Fond Européen de Développement Régional (FEDER), pour accroître ses capacités d’accueil des trafics multimodaux de conteneurs.

La première phase de travaux, inaugurée en 2015, a visé à transformer l’Escaut Valenciennes Terminal en un des plus grands ports à conteneurs au nord de Paris. En effet, il est désormais équipé d’un portique de type rhénan et offre également la possibilité de chargement et déchargement de camions. Pour répondre aux besoins de croissance et à l’urgence des demandes, un premier projet d’extension de la zone de stockage des conteneurs vides a été réalisé cet été et livré le 9 octobre 2017. Réalisés sous maîtrise d’ouvrage de Valenciennes métropole, ces travaux d’un coût de 700 000 euros ont bénéficié d’un financement de l’État à hauteur de 500 000 euros. Une autre phase de travaux sera lancée en 2018 pour l’extension sud et le doublement du terminal actuel pour le stockage et la gestion du trafic, dont les projections à horizon 2020-2021 laissent entrevoir un doublement.

Grâce à sa situation, il permet toutes les connexions possibles depuis et vers les ports maritimes du Range Nord : Dunkerque, Zeebrugge, Gand, Anvers, Rotterdam. Désormais dimensionné pour traiter un trafic annuel de grande ampleur qui a augmenté de 29 % depuis 2015, le site répond également aux plus hautes exigences en termes de sécurité et de sûreté du fret.

Ces résultats le hissent au 4e rang des ports intérieurs français et à la 1ère place des ports intérieurs des Hauts-de-France. En effet, tout ou partie des importations et exportations de plus de 70 entreprises régionales transitent par ce terminal, qui est aussi le plus utilisé par les compagnies maritimes en Hauts-de-France puisque 10 des 14 leaders mondiaux l’utilisent.