Actualités

Tour de France des oubliés du numérique : Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du Numérique à Lille, au Grand barouf numérique

 
 
Tour de France des oubliés du numérique : Mounir Mahjoubi à Lille

Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances et du ministre de l’Action et des Comptes publics, chargé du Numérique, était à Lille dans le cadre du Tour de France des oubliés du numérique, ce 21 mars 2019, au Grand barouf numérique organisé à la Chambre de commerce et d’industrie Grand Lille. Il était accueilli par Cécile Dindar, secrétaire générale pour les affaires régionales, André Bouvet, directeur régional pour la jeunesse, les sports et la cohésion sociale et Akim Oural, conseiller métropolitain délégué, adjoint au maire de Lille.

Selon différentes études, près de 13 millions de Français s’estiment exclus du numérique, soit potentiellement plus d’un million des habitants de la région Hauts-de-France.

À son arrivée à la CCI Grand Lille, le ministre a, tout d’abord, participé à une rencontre avec les acteurs du Grand barouf numérique qui s’engagent pour que le numérique soit une réalité pour tous.

Les actions menées en matière de lutte contre l’illectronisme dans la région, sous le pilotage de la DRJSCSdirection régionale de la jeunesse des sports et de la cohésion sociale, ont été valorisées :

  • Mobilisation de l’Université de Lille et de l’Institut régional du travail social pour évaluer l’impact de la transition numérique auprès des publics vulnérables et adapter la formation des travailleurs sociaux
  • Réalisation d’une cartographie interactive recensant près de 1 500 lieux de médiation numérique
  • Production de documents relatifs à la domiciliation en méthode "Facile à Lire et à Comprendre".

Ces travaux ont été menés dans le cadre d’un partenariat public/privé impliquant fortement des collectivités territoriales (ville d’Amiens et conseil régional notamment), des acteurs associatifs, organismes de protection sociale, centres de formation…

Mounir Mahjoubi a ensuite participé à un "fish bowl" dont le thème était "Faut-il inclure ou ne pas exclure ?".

Une stratégie nationale

Face à l’enjeu social que constitue l’accompagnement de tous les Français dans l’accès au numérique, le secrétaire d’Etat a rappelé la nécessité d’une action collective, notamment en termes financiers. L’Etat y contribue par le développement des hubs numériques et du pass numérique.

La stratégie nationale pour éviter la fracture numérique repose sur les projets développés localement et sur une pluralité d’actions. Elle doit répondre à la diversité des publics qui ressentent des difficultés face aux usages croissants du numérique dans leur vie quotidienne. Chacun a également un rôle à jouer, en matière d’inclusion numérique, d’accompagnement des personnes, mais aussi en matière de protection des données et de lutte contre la cybercriminalité ou de harcèlement.

Une feuille de route régionale

La démarche initiée dans les Hauts-de-France, formalisée dans la feuille de route validée par le préfet de région en novembre 2017 s’inscrit pleinement dans les objectifs de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté. Les différents participants au Grand barouf numérique ont été invités à poursuivre et amplifier leur mobilisation avec les services de l’Etat pour continuer à déployer de manière opérationnelle cette feuille de route.

Mounir Mahjoubi a participé à la clôture du Grand Barouf Numérique en tant que grand témoin, en présence de Brigitte Liso, députée du Nord (4e circonscription), en soulignant l’investissement des personnes et organisations rencontrées, la richesse des expériences et échanges qui contribuent à la conviction partagée que le numérique doit être une chance pour tous et un enjeu majeur pour la région.

Pour Mounir Mahjoubi, « le numérique c’est l’opportunité pour chacun de trouver un travail, d’avoir accès aux services publics partout, de se former et de se réinsérer. Aujourd’hui 20 % des français se sentent exclus du numérique. Notre ambition pour ce quinquennat, c’est que 100 % de la population utilise internet. Tous les acteurs, sur tous les territoires travaillent pour que le numérique soit un atout pour chacun. La France du numérique se fera avec tous les Français, sans exception ».