Actualités

Territoires - Réunion du 1er comité interministériel aux ruralités

 
 
Territoires - Réunion du 1er comité interministériel aux ruralités

Suite à la présentation de l'Agenda rural, co-construit avec des parlementaires et des maires de communes rurales, en septembre 2019, le Gouvernement s'est engagé à réunir deux fois par an un comité interministériel aux ruralités (CIR). Ces rendez-vous assurent l'exécution rapide des mesures déployées et fixent les objectifs prioritaires des mois à venir. Pour rappel, cet agenda comporte 181 mesures destinées à améliorer la vie quotidienne des habitants des territoires ruraux. « Au fond, l'ensemble de ces mesures a un objectif qui est très clair : faire en sorte que nos concitoyens puissent bien vivre, bien travailler, bien s'épanouir, qu'ils habitent à Girancourt, aux Aldudes ou à Montaillou » (Edouard Philippe, le 20/02/2020)

Ce premier comité interministériel aux ruralités nous permet de faire un point d’étape sur la mise en œuvre de cet agenda rural. Nous l’avons délocalisé dans la commune de Girancourt, après plusieurs déplacements de ministres dans des communes rurales des Vosges.

Les annonces phares de ce comité interministériel sont notamment :

  • 534 France Services labellisées dont 80% situées dans les territoires ruraux, pour permettre à tous les Français d’être accompagnés dans un lieu unique dans l’ensemble de ses démarches du quotidien.
  • 24 premiers lauréats du projet « 1000 cafés » porté par l’Association SOS et pour lesquels nous apportons un soutien technique et financier, de nouveaux lauréats seront annoncés dans les mois prochains (cafés qui apporteront à la fois un nouveau service commercial à la population, mais également différents services adaptés aux besoins des habitants (service postal, dépôt de pain, espace numérique…)) ; mise à disposition de licences IV gratuites dans les petites communes (l’équivalent de 10 000 à 15 000 licences IV) et des mesures d’exonérations fiscales pour les commerces situés dans les communes de moins de 3500 habitants.
  • Des mesures pour faciliter l’accès aux soins dans le cadre de la loi « Ma Santé 2022 » : ainsi à ce jour, plus de 750 contrats d’assistants médicaux ont été signés ou sont en passe de l’être, majoritairement en zone rurale (assistants qui pourront accomplir des tâches administratives, de coordination, voire d’appui - aide à l’installation des personnes âgées, prise de tension…- aux médecins) ; augmentation de 17% de maitres de stage d’internes en médecine en zone rurale et il nous faudra aller plus loin ; 110 médecins salariés ont déjà été recrutés dans les zones sous-denses depuis septembre 2019.
  • Plans de soutien aux petites lignes ferroviaires : signature d’un protocole d’accord avec les régions Grand Est et Centre-Val de Loire pour identifier les moyens de tracer un avenir aux petites lignes ferroviaires. Il s’agit ainsi d’expérimenter une méthode de prises en charge des travaux selon laquelle : certaines petites lignes ferroviaires seront prises en charge par SNCF Réseau dans son réseau dit « structurant » ; d’autres continueront de faire l’objet de co-financements entre l’État, la région et SNCF Réseau ; enfin, d’autres seront prises en gestion par la région sur une base volontaire selon les modalités ouvertes par la LOM. Cette démarche, ainsi expérimentée avec les régions Grand Est et Centre-Val de Loire, pourra ensuite être étendue à d’autres régions sur l’ensemble du territoire.
  • +280 M€ supplémentaires pour généraliser la couverture en fibre optique sur tout le territoire. Le plan « France très haut débit » a pour objectif l’accès de tous les Français au très haut débit fixe à l’horizon 2022 : ainsi, en 2022, 80 % des locaux auront accès au très haut débit grâce à la fibre optique jusqu’à l’abonné, soit 30 millions de locaux, et 20 % des locaux auront accès au très haut débit grâce à la montée en débit du réseau ADSL ou à des technologies alternatives performantes (4G, THD radio, satellite…). Déjà, au total, au 30 septembre 2019, on comptait 16,7 millions de locaux raccordables à la fibre optique jusqu’à l’abonné, dont 2,9 millions de locaux en zone rurale.

Plus de détails ici : https://www.gouvernement.fr/ruralites