Actualités

Quartiers prioritaires de la politique de la ville : signature du contrat de ville cadre d'agglomération de la Métropole européenne de Lille (MEL) le 23 février

 
Signature du contrat de ville cadre d'agglomération de la Métropole européenne de Lille

Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a signé, le lundi 23 février à Lille, le contrat de ville cadre d'agglomération de la Métropole européenne de Lille (MEL), avec Damien Castelain, président de la MEL, Didier Manier, président du Conseil général du Nord, Daniel Percheron, président du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, représenté par Majdouline Sbai, vice-présidente à la citoyenneté, à la coopération décentralisée et aux relations internationales et Jean-François Cordet, préfet de la région Nord - Pas-de-Calais, préfet du Nord, et en présence des maires des communes concernées.

La signature de ce contrat de nouvelle génération est l’aboutissement d’un long travail avec les partenaires, les collectivités, les institutions et les habitants.

Le futur contrat de ville de la MEL porte sur la période 2015-2020. Les contrats de villes sont issus de la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine votée le 21 février 2014. Ils répondent à une double ambition : réduire les écarts de développement entre les quartiers défavorisés et leurs unités urbaines, et améliorer les conditions de vie de leurs habitants en luttant notamment contre toute forme de discrimination.

Les contrats de ville visent à assurer une mise en œuvre opérationnelle transversale de tous les engagements des signataires et des partenaires. Les habitants des quartiers y sont associés à travers la création de conseils citoyens, instances dont le président de la République a salué le rôle lors de sa dernière conférence de presse.

Les contrats de ville 2015-2020

Appelés à succéder aux contrats urbains de cohésion sociale (Cucs), les contrats de ville élaborés pour la période 2015-2020 présentent 4 grandes nouveautés :

• Des contrats de ville intégrés, qui portent sur la nouvelle géographie prioritaire et qui reposent sur 4 piliers : cohésion sociale ; cadre de vie et le renouvellement urbain ; développement de l’activité économique et de l’emploi ; valeurs de la République et citoyenneté.

• Des contrats de ville portés par les intercommunalités, qui associent les régions, gestionnaires des fonds européens, les départements ainsi qu’une large communauté d’acteurs (Pôle emploi, Caisse d’allocation familiale, missions locales, bailleurs sociaux etc.).

• Des contrats de villes centrés sur la mobilisation du droit commun des collectivités territoriales et de l’Etat. Ces derniers, dans leurs compétences, doivent être en mesure de cibler leurs politiques aux bénéfices des habitants des quartiers.

• Des contrats de ville co-construits par, pour et avec les habitants via l’instauration des conseils citoyens prévus par la loi.

Signature du contrat de ville cadre d'agglomération de la Métropole européenne de Lille