Actualités

Sécurité routière – Des contrôles renforcés en Sambre-Avesnois

 
Sécurité routière – Des contrôles renforcés en Sambre-Avesnois

Alors que la mortalité sur les routes du Nord se dégrade, Jean-François Cordet, préfet du Nord, a demandé aux forces de l’ordre un renforcement des contrôles routiers. Dix personnes sont mortes depuis le début de l’année sur les routes de l’arrondissement d’Avesnes-sur-Helpe, deux fois plus que l’an dernier à la même époque. Au terme d’un contrôle le 25 août, 120 infractions ont été relevées en 3 heures : 1 toutes les 90 secondes !

Alors que la mortalité sur les routes du Nord se dégrade, Jean-François Cordet, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais, préfet du Nord, a demandé aux forces de l’ordre un renforcement des contrôles routiers.

Tous les usagers de la route, automobilistes, piétons, conducteurs de deux-roues, sont concernés par des accidents mortels, dans tout le département.

Ainsi, dix personnes sont mortes depuis le début de l’année sur les routes de l’arrondissement d’Avesnes-sur-Helpe soit deux fois plus que l’an dernier à la même époque.

Pour lutter contre les comportements dangereux, Virginie Klés, sous-préfet d’Avesnes-sur-Helpe a organisé de nouveaux contrôles routiers coordonnés entre la police nationale et la gendarmerie nationale, sur le territoire de l’arrondissement le 25 août 2015. L'ensemble de ces contrôles a été réalisé sous réquisition du procureur de la République.

Plusieurs points de contrôles étaient organisés : à Maubeuge sur l'avenue Jean Jaurès en zone police et à Dourlers, La Longueville et Avesnelles en zone gendarmerie.

Près de 100 infractions à la vitesse ont été relevées en 3 heures. Parmi les autres infractions figurent 7 infractions liées à l'utilisation du téléphone portable au volant, 1 non respect du stop, 1 alcoolémie contraventionnelle, 1 procédure pour conduite sous l'emprise de stupéfiants, 1 transport d'enfant de moins de 10 ans à l'avant, 1 pneu lisse, 1 non respect des distances de sécurité, 1 défaut de contrôle technique, 3 verbalisations pour non présentation du permis de conduire, 2 pour non mutation du certificat d'immatriculation, 1 non présentation de l'attestation d'assurance…

2 véhicules ont été immobilisés.

Il n’y a pas de petite infraction

Contrairement à une opinion largement répandue, les drames de la route ne sont pas le seul fait de grands infractionnistes prenant des risques excessifs. La plupart des accidents sont, au contraire, la conséquence d’une petite complaisance avec la règle.

Les usagers sont invités à garder à l’esprit qu’ils ne sont pas seuls sur la route et que tout écart avec la règle est dangereux pour soi-même ou pour les autres. 9 accidents sur 10 ont pour origine une infraction au Code de la route.

Les prises de liberté avec la règle sont trop souvent considérées par leurs auteurs comme étant sans gravité. Or, s’affranchir des règles représente un danger pour soi ou pour les autres.

Chacun doit donc avoir conscience que derrière chaque règle, il y a un enjeu de sécurité.

L’accidentologie dans l’arrondissement d’Avesnes-sur-Helpe

En zone gendarmerie, 24 accidents ont été enregistrés faisant 20 blessés et 5 tués contre 25 accidents, 39 blessés et 3 tués, à la même période l’année dernière. Ces accidents ont principalement pour cause la vitesse, les conduites addictives et les défauts de maîtrise générés par des distracteurs. Les accidents ont plutôt lieu les mardi et mercredi et en fin de semaine, les vendredi et samedi. Le réseau secondaire est particulièrement impacté.

En zone police, 11 accidents ont été enregistrés engendrant plusieurs blessés légers et hospitalisés et 5 tués contre 8 accidents sur la même période 2014 et 2 tués. Ces accidents ont principalement pour cause les fautes de comportement en complément de l’alcool et de la vitesse. Les victimes sont plus souvent les piétons et les personnes âgées.

Ainsi, malgré la multiplication des contrôles et une répression active, 18 suspensions de permis de conduire ont été prises en juillet 2015 (17 pour alcoolémie et 1 pour dépassement de vitesse) et 38 suspensions depuis le début du mois d’août 2015 (34 pour alcoolémie et 4 pour vitesse excessive), des comportements individuels, souvent délictuels, contribuent à la dangerosité de la route pour l’ensemble des usagers.