Actualités

Sécurité civile - Cérémonie de la Sainte-Barbe, patronne des sapeurs-pompiers et des démineurs

 
 
Sécurité civile - Cérémonie de la Sainte-Barbe, patronne des sapeurs-pompiers et des démineurs

Jean-Christophe Bouvier, préfet délégué pour la défense et la sécurité auprès du préfet de la région Hauts-de-France, préfet de la zone de défense et de sécurité Nord, préfet du Nord, a accueilli, le mardi 5 décembre 2017 en préfecture du Nord, à l’occasion de la Sainte-Barbe, fête traditionnelle des sapeurs-pompiers et des démineurs, les représentants de la sécurité civile. Jean-René Lecerf, président du département du Nord, président du conseil d’administration du service départemental d’incendie et de secours (SDISService départemental d'incendie et de secours ) du Nord et le contrôleur général Gilles Grégoire, directeur départemental, chef du corps départemental des sapeurs-pompiers du Nord étaient également présents.

Le préfet délégué a remis des galons à 15 officiers promus et une médaille de la sécurité intérieure à une infirmière principale qui s’est distinguée par son engagement, lors de l'attentat de Nice, où, présente sur les lieux, elle a spontanément proposé son aide aux services d'urgence afin de porter secours aux victimes. Elle s'est immédiatement mise à disposition et a procédé aux premières prises en charge et évacuations des blessés vers le poste médical avancé où elle a ensuite été positionnée.

Il a également transmis le message de Gérard COLLOMB, ministre d’État, ministre de l’Intérieur, qui remercie ces acteurs fortement mobilisés, pour leur engagement quotidien dans les centres d’incendies et de secours, mais également lors des crises majeures à l’instar des catastrophes naturelles qui ont émaillé l’année 2017 (cyclones, feux de forêts).

Le ministre souligne notamment les nombreuses situations qui ont mobilisé ces acteurs de la sécurité civile cette année: les feux de forêts avec plus de 18 000 hectares brûlés qui ont nécessité près de 10 000 largages, 8000 heures de vol dont près 5 000 en attaque de feux ; une saison cyclonique record, marquée par une succession de 3 cyclones (Irma, José, Maria) phénomène rare et d’une intensité sans précédent. Il a tenu à rappeler l’implication décisive des acteurs de la sécurité civile (sapeurs-pompiers volontaires, professionnels, militaires, démineurs, pilotes et mécaniciens de la sécurité civile) qui ont répondu présent aux côtés des élus et de tous les services de l’État, des bénévoles, des personnels de la santé, opérateurs, témoignant ainsi la solidarité nationale.

C’est ainsi qu’il exprime la « reconnaissance de la Nation » eu égard aux risques critiques pris par les sapeurs-pompiers de France lors de leurs interventions puisque trois d’entre eux sont morts en opération en 2017.

Un engagement de cette importance s’accompagnera d’avancées concrètes, conformément à la volonté du Président de la République, tant en matière de sécurité des acteurs de la sécurité civile que d’améliorations des conditions d’exercice des fonctions. Dans cette perspective, le virage numérique permettra le développement d’un système d’information commun avec des plate-formes d’appel partagées et un numéro unique. Les sapeurs-pompiers joueront un rôle déterminant dans la formation des citoyens aux gestes qui sauvent permettant ainsi de les rendre acteurs de leur sécurité, pour atteindre, à termes, l’objectif de 80 % de la population formés en 2022.

Il rappelle enfin la nécessité de valoriser l’engagement en tant que sapeur-pompier volontaire, dont il faudra stabiliser les effectifs et faire évoluer le vivier afin de mieux correspondre à la réalité sociale et sociétale en reflétant toutes les composantes de la société. Le futur service national universel obligatoire pourra également être un vecteur de mobilisation pour avoir de nouveaux viviers et former des jeunes femmes et hommes aux questions de résilience globales.