Actualités

Sécurité - Sept nouvelles signatures de protocole de participation citoyenne dans l’Avesnois

 
 
Sécurité - Sept nouvelles signatures de protocole de participation citoyenne dans l’avesnois

Après avis favorable du procureur de la République près le tribunal de grande instance d'Avesnes-sur-Helpe, Virginie Klès, sous-préfet de l'arrondissement d'Avesnes-sur-Helpe a signé, le 10 janvier 2017, en présence du chef d'escadron Kerleau, commandant la compagnie de gendarmerie d'Avesnes-sur-Helpe, sept protocoles de participation citoyenne.

Ces protocoles concernent les communes de Bavay, Bermeries, Gussignies, Hargnies pour le secteur de Bavay et Beaufort, Cerfontaine et Dimechaux pour le secteur de Solre-le-Château.

Ce sont désormais 27 communes de l’arrondissement d’Avesnes-sur-Helpe qui se sont engagées dans cette démarche.

La participation citoyenne consiste à sensibiliser les habitants d’une commune en les associant à la protection de leur propre environnement. Complémentaire de la lutte contre la délinquance, elle est basée sur le partenariat mis en place entre la gendarmerie nationale et les habitants et vise à accroître l'efficacité de la prévention de proximité.

Elle peut se décliner par des actions telles que :

- la surveillance des logements temporairement inhabités et le ramassage du courrier des vacanciers (opérations "tranquillité vacances"),

- le soutien aux personnes vulnérables et plus particulièrement les aînés,

- la vigilance accrue à l’égard des comportements et événements suspects (démarcheurs notamment),

- l'acquisition du réflexe de signalement aux autorités compétentes de tous faits anormaux tel que des véhicules paraissant procéder à des repérages, des véhicules "ventouse", des dégradations, des incivilités.

En parallèle, la gendarmerie nationale alerte les "citoyens vigilants" de toute détection d'un phénomène de délinquance concernant le secteur considéré.

Les "citoyens vigilants" qui s'engagent dans cette démarche citoyenne doivent connaître parfaitement leur environnement et doivent présenter de ce fait une importante capacité de détection des situations anormales.

Les "citoyens vigilants" ne peuvent se prévaloir d'aucune prérogative administrative ou judiciaire.

Les informations ainsi transmises aux autorités, selon des modalités définies par la gendarmerie nationale, permettent l'intervention rapide des services compétents : bailleur, services techniques de la mairie ou de l'agglomération, travailleurs sociaux, police municipale ou gendarmerie nationale.

Ce dispositif vise à :

- rassurer la population,

- améliorer la réactivité des forces de sécurité contre la délinquance d’appropriation,

- accroître l’efficacité de la prévention de proximité.