Actualités

Sécurité - Car’ado : la voix des jeunes pour prévenir les violences sexistes

 
 
Sécurité - Car’ado : la voix des jeunes pour prévenir les violences sexistes

Le groupement de gendarmerie départementale du Nord innove pour lutter contre l’augmentation des violences sexuelles et sexistes. Depuis cet été, de jeunes volontaires sillonnent les routes du département pour aller à la rencontre d’autres adolescents et échanger avec eux sur cette problématique.

L’année 2018 a été marquée par une augmentation des violences intrafamiliales sur le territoire national, notamment à l’encontre des femmes. Bien que les phénomènes « balance ton porc » et « me too » aient permis une certaine libération de la parole, ils ne peuvent expliquer à eux seuls ces chiffres. Le GGD 59 n’ayant pas été épargné, le lieutenant-colonel Laurent Gladieux, en charge de la prévention et des partenariats dans ce département, a souhaité agir en amont du problème.

En collaboration avec les institutions locales (établissements scolaires, associations, préfecture, région), la gendarmerie a monté le projet Car’ado. La cible ? Des adolescents qui sont justement à l’âge où commencent en général les premières relations de couple et les premiers rapports sexuels. Les intervenants ? D’autres jeunes ! Rien de tel que quelqu’un de sa génération avec une façon de parler et des références proches des siennes pour comprendre le message.

Depuis cet été et pour plusieurs mois, de jeunes volontaires d’horizons divers (établissements pour l’insertion dans l’emploi, établissements scolaires, etc.) partent ainsi à tour de rôle à la rencontre d’autres jeunes, en empruntant les routes du Nord à bord d’un véhicule sérigraphié aux couleurs du projet.

Se déplaçant sur les manifestations festives, sportives et culturelles du département, les intervenants essayent de ne pas être trop lugubres dans leur approche du sujet. L’idée est de faire réfléchir les jeunes sur ce qui est normal ou non dans une relation, à travers des discussions et des flyers qu’ils distribuent.

Dans cette approche atypique, le « violentomètre » est l’un des outils pédagogiques utilisés pour apprendre à détecter les signaux d’alerte dans les comportements pouvant être adoptés au sein d’un couple. Reprenant le système du feu tricolore, il distingue les attitudes révélant une relation saine (vert), celles appelant à la vigilance (orange), et celles nécessitant de se protéger et de demander de l’aide à autrui (rouge). Ainsi, se voir imposer une tenue par l’autre correspond à un feu orange, tandis que subir des caresses non désirées vire au rouge.

2019-08-09 18_04_05-

Le lieutenant-colonel Gladieux rappelle que ce dispositif de prévention n’est qu’un maillon de la chaîne constituée pour lutter contre les violences faites aux femmes. La gendarmerie intervient également sur le volet répressif mais aussi d’un point de vue curatif et dissuasif en lien avec les intervenants sociaux et la justice.

L’opération Car’ado devrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’année afin de toucher un maximum de jeunes. En fonction de son succès auprès des jeunes, elle pourra être renouvelée sur d’autres thématiques les touchant de près, comme les addictions et les manipulations.

Le minibus n’a pas fini de rouler !

Retrouvez l'ensemble des informations ici :

> CARADO_flyers_V2 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,26 Mb