Actualités

Sécurité - Bilan de la délinquance pour l'année 2017 dans le département du Nord

 
 
Sécurité - Bilan de la délinquance pour l'année 2017 dans le département du Nord

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, a présenté, ce samedi 27 janvier 2018, le bilan de la délinquance en 2017 sur le département du Nord. Cette conférence de presse s’est déroulée en présence de Luc-Didier Mazoyer, directeur départemental de la sécurité publique du Nord, du Colonel Philippe Mirabaud, commandant le groupement de gendarmerie départementale du Nord, de Patricio Martin, directeur zonal de la police aux frontières et de Magali Caillat, directrice interrégionale adjointe de la police judiciaire.

Le département du Nord, premier département national par sa population, obtient des résultats encourageants dans la plupart des items retenus par le ministère de l’Intérieur pour mesurer la délinquance.

La délinquance générale ne fait plus l’objet d’une estimation globale, celle-ci étant désormais mesurée par item. Néanmoins, l’ensemble des faits mesurés permettent de constater une légère baisse globale de près de 0,5 %. En effet, les 3 items de la mesure de la délinquance mettent en avant des tendances globalement positives :

- une baisse de 3,8 % des atteintes aux biens ;

- une stabilité des atteintes volontaires à l’intégrité physique ;

- une hausse de 2 % des autres faits de délinquance.

Si l’on analyse en détails par catégorie ces 3 items, l’année 2017 enregistre des résultats souvent meilleurs que la moyenne nationale.

Des résultats départementaux souvent meilleurs que la moyenne nationale

Ainsi, les coups et blessures volontaires, avec ou sans arme, sont en net recul à l’échelle nationale (-2,8%). Bien qu’il s’agisse, selon Interstats, d’un phénomène urbain, le Nord affiche une baisse bien plus marquée au titre de cette année puisqu’elle atteint 12,3 %.

Confirmation d’une tendance nationale, la hausse des cambriolages de logements atteint 1,4 % dans le Nord contre 2 % à l’échelle nationale. Néanmoins, la Bretagne, l’Aquitaine ou la région PACA ont enregistré une hausse bien supérieure (+ 8%).

Comparativement aux autres grandes régions, les Hauts-de-France obtiennent également des résultats encourageants. En effet, si le taux de 4,2 faits de coups et blessures volontaires enregistrés pour 1000 habitants est le même qu’en PACA, la région obtient de meilleurs résultats concernant les vols avec arme : 0,12 faits pour 1000 habitants contre 0,26 en région parisienne ou 0,23 en PACA.

De la même manière, les faits de vols sans violence enregistrés pour 1000 habitants sont deux fois inférieurs à la région PACA et trois fois inférieurs à la région parisienne.

En longue période, la délinquance dans la zone Nord décroît également : depuis 2006, le nombre de faits constatés par les forces de l’ordre a baissé de 8,4%, soit près de 15 000 faits de moins.

Pour l’ensemble de ces résultats, le préfet a rendu hommage au dévouement, au courage et au professionnalisme de l’ensemble des policiers et des gendarmes, appuyés par les militaires du dispositif Sentinelle, mobilisés sur tous les fronts : terrorisme et radicalisation, immigration irrégulière et filières clandestines, délinquance du quotidien, opération de maintien de l’ordre public. 2017 a également été marquée par le retour de la Braderie de Lille qui fut incontestablement un succès.

> dossier de presse bilan de la délinquance 2017 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,13 Mb

> dossier national - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,74 Mb