Actualités

Routes - Devenez acteur de la sécurité routière, devenez IDSR !

 
 
Routes - Devenez acteur de la sécurité routière, devenez IDSR !

La Coordination sécurité routière du Nord est chargée, sous l’autorité du préfet du Nord, de mettre en œuvre dans le département la politique de sécurité routière. Pour poursuivre et amplifier ses efforts de sensibilisation et de prévention, la Coordination recrute des intervenants départementaux de sécurité routière (IDSR).

La prévention routière dans le Nord

Pour permettre une mise en œuvre d’une politique de prévention efficace afin de réduire le nombre de décès, de blessés et d’accidents sur les routes du Nord, le préfet a mobilisé l’ensemble des services de l’État et des acteurs locaux pour l’élaboration du document général d’orientation (DGO) 2018-2022.

En 2018, les chiffres dans le département du Nord sont les suivants :
- 84 personnes tuées et environ 1 000 accidents corporels.
- une stabilisation des décès sur les routes par rapport à 2017 (83 tués), après avoir franchi la barre des 100 tués en 2015 (107) et 2016 (102).
- selon la locomotion, le nombre de tués concerne principalement les automobilistes (31), les deux-roues motorisés (28) dont 21 en motos lourdes et 16 piétons
- selon l'âge, les personnes les plus impactées sont les seniors (65 ans et +) avec 25 tuées (contre 17 en 2017) soit 30% du total des décès. Cette tranche d'âge devient en 2018 la plus touchée par la mortalité routière.
- selon la cause, l'imprudence/inattention est la principale cause d'accident mortel (1/3) devant l'alcool et la vitesse.

Le document général d’orientations (DGO) définit les orientations de la politique locale de sécurité routière dans le département. Son élaboration a conduit à l’émergence de 8 enjeux :

  • le risque routier professionnel,
  • la lutte contre les addictions : alcool et stupéfiants,
  • les jeunes,
  • les seniors,
  • le partage de la voirie,
  • les deux-roues motorisés,
  • les risques routiers liés à l’usage des distracteurs (smartphone, outils multimédia, etc),
  • la réduction de la vitesse.

Le plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR) qui décline le DGO, est réalisé chaque année en prenant en compte les priorités du territoire et les évolutions d’actions pour répondre à la réalité de l’accidentologie constatée sur notre département.

La Coordination sécurité routière met en œuvre le PDASR au travers de trois leviers. Elle peut :

  • subventionner des projets d’action de sécurité routière ;
  • mettre à disposition des matériels de sécurité routière ;
  • missionner des intervenants bénévoles (IDSR) pour animer les actions.

La Coordination est une structure administrative gérée par l’État. Elle intervient auprès de tous les publics et aborde toutes les thématiques liées aux risques routiers.

Pour poursuivre et amplifier ses efforts de sensibilisation et de prévention, la Coordination recrute des intervenants départementaux de sécurité routière (IDSR).

Qu’est ce qu’un IDSR ?

Les intervenants départementaux de sécurité routière (IDSR) sont des personnes volontaires pour réaliser des actions de prévention et de sensibilisation à la sécurité routière. Issus de milieux divers, membres d’associations, fonctionnaires (fonction publique d'État, territoriale, hospitalière), salariés..., ils sont bénévoles et ont la possibilité de donner un peu de leur temps pour intervenir.

Les IDSR apportent leur aide et compétences à la lutte contre l’insécurité routière en prenant part à des actions sur le terrain. Une formation de base obligatoire permet d’acquérir un socle de connaissances permettant d’assurer les missions. Un compagnonnage est assuré lors des premières missions.

Quelles sont les activités d’un IDSR ?

L’activité principale de l’IDSR est d’animer des actions d’information et de sensibilisation des usagers validées par la Coordination. Pour cela, il a à sa disposition le matériel pédagogique (simulateurs, parcours de simulation alcool/drogue, piste d’évolution vélo...) et les outils de communication (affiches, dépliants,…) disponibles auprès de la Coordination.
L’IDSR peut assister les porteurs de projets d’actions de sensibilisation aux risques routiers dans la conception de leur action. Il contribue à la promotion de la politique locale de sécurité routière. Il rend compte des actions réalisées et assure un retour d’expérience.

Il peut également :
- proposer des actions à la coordination départementale de sécurité routière ;
- assister les porteurs des projets inscrits au PDASR ;
- être force de proposition pour la réalisation de supports pédagogiques, pour la mise en œuvre d’actions spécifiques en cohérence avec les objectifs et enjeux prioritaires du département ;
- participer à des réunions techniques ou préparatoires à la mise en place de projets et/ou d'actions de sécurité routière.

Exemple d’une action

Du 19 au 22 mars, les élèves de l’Institut de Genech ont participé à divers actions de sensibilisation. Cette semaine était organisée par des élèves de BTS et du personnel de l’institut. Recevant 2 000 élèves de la 4ème aux étudiants de BTS, les diverses interventions étaient adaptées à l’âge du public et à leurs problématiques particulières.

L’établissement a sollicité l’aide de la Coordination sécurité routière pour proposer des ateliers de sensibilisations sur des thématiques identifiées par l’établissement comme pouvant être facteur de risque pour les élèves.

Dans ce cadre, 3 IDSR sont intervenus pendant une journée. Ils animaient deux ateliers pédagogiques sur les dangers de l’alcool et la conduite d’un cyclomoteur. Le troisième IDSR présentait une vidéo de témoignages d’accidenté de la route à des groupes d’élèves puis les invitait à échanger et réfléchir ensemble sur les moyens d’éviter la prise de risque.

Témoignage d’un IDSR

Francis LAMBLIN a été nommé IDSR en 2014.

Comment avez-vous connu l’existence des IDSR ?
Je suis policier municipal et dans le cadre de mon métier, j’ai suivi une formation d’intervenant en éducation routière. Cette formation m’a permis d’animer mes premières actions de sensibilisation dans les écoles de la ville ou je travaillais. Ces missions m’ont convaincu de l’importance de la prévention, j’ai donc cherché à m’investir plus fortement dans le domaine de la sensibilisation aux risques routiers et c’est lors de ces recherches que j’ai découvert les missions d’IDSR.

Qu’est ce qui vous a attiré dans les missions d’IDSR ?
L’IDSR doit apporter un message de prévention à des publics très différents et j’aime aller contact des autres. Expliquer les risques et échanger avec le public permet de faire évoluer les comportements sur nos routes. Dans le rôle d’IDSR, je me sens utile et même si je ne le saurai jamais, je me dis, que par ces interventions, j’ai pu contribuer à sauver une vie.

Que diriez-vous à quelqu’un qui voudrait devenir IDSR ?
C’est une mission qui fait découvrir l’humain. Il faut aimer les gens pour amener un discours positif et faire avancer la prévention. En devenant IDSR, on intègre un réseau d’intervenants qui permet d’échanger pour progresser et renforcer ses connaissances en sécurité routière

Formation de l’IDSR

Les IDSR suivent un socle de formation commun assuré par les chargés de mission "sécurité routière" de la DREAL Hauts-de-France. Cette formation d'1 journée permet aux IDSR d’animer des séances de sensibilisation de sécurité routière généraliste.

Les IDSR sont réunis au moins une fois par an pour dresser le bilan des actions engagées, débattre du fonctionnement du programme et proposer des nouvelles orientations.

Conditions générales d’exercice des missions

La fonction d’IDSR ne fait pas l’objet de rémunérations ou vacations par l’État. Toutefois, les IDSR bénévoles ont le droit de demander le remboursement de leurs frais (transport et repas), selon les règles et tarifs en vigueur dans l’administration de l’État.

Comment devenir IDSR ?

Si vous êtes motivés pour faire reculer l’insécurité routière et que vous voulez participer à actions concrètes pour une route plus sûre, contactez :

le Coordinateur sécurité routière - ddtm-pdasr@nord.gouv.fr - 03.28.03.86.86

En retour, un acte d’engagement vous sera transmis. Ce document demande à l’IDSR de souscrire, auprès de la préfecture, aux éléments suivants :

  • le respect des règles de circulation et de sécurité ;
  • l’adhésion aux grands principes de lutte contre l’insécurité routière ;
  • sa participation à un minimum de 3 actions de prévention sélectionnées par la préfecture.

Si la fonction d’IDSR est exercée dans le cadre de son activité professionnelle, l’accord de sa hiérarchie est nécessaire.

Puis, vous serez convoqué pour un entretien dans nos services afin d’évoquer vos motivations et de répondre à toutes vos questions.

A l’issue de ce processus de recrutement, l’IDSR est nommé par le préfet de département et reçoit à ce titre un arrêté de nomination. Il exerce son activité sous l’autorité du préfet. Pour chaque action retenue et pour laquelle il s’engage, il reçoit un ordre de mission.