Actualités

Grand débat national - Retour sur la conférence citoyenne régionale en Hauts-de-France, à Lille les 15 et 16 mars 2019

 
 
Retour sur la conférence citoyenne régionale en Hauts-de-France, à Lille les 15 et 16 mars 2019

Organisées dans le cadre du Grand débat national dans chacune des régions de France, les conférences citoyennes régionales (CCR) se déroulent sur une journée et demie sous la forme d'ateliers participatifs. A Lille, cette conférence citoyenne a eu lieu les vendredi 15 et samedi 16 mars, dans la salle Courmont, en présence de Thierry Hégay, référent départemental du Grand débat national et de représentants de la Mission Grand débat et du collège des garants nationaux.

Près de 80 citoyens, tirés au sort et représentatifs de la diversité sociologique de notre région, ont ainsi partagé leurs attentes et leur diagnostic sur les 4 thèmes du grand débat national, et ont élaboré collectivement des propositions argumentées.

Les conférences citoyennes régionales interviennent dans la deuxième phase du Grand débat national. Elles s'appuient sur les principaux thèmes qui ressortent des premières analyses des contributions des citoyens. Elles suivent un protocole d’animation identique pour chaque conférence, ce qui rend leurs résultats comparables. Ces conférences visent à approfondir et faire progresser le débat par la délibération collective.

Elles déboucheront sur leur propre synthèse, qui viendra enrichir l’ensemble des contributions apportées au Grand débat national.

Le premier jour, les séquences d’animation ont permis aux participants de faire connaissance, d’exprimer des paroles individuelles, de réagir collectivement sur l’information portant sur les 4 thèmes et les premières remontées du Grand débat national. Le deuxième jour, les groupes constitués ont identifié collectivement des sujets-clés et fait des propositions sur ces sujets, en s’inspirant des premières remontées.

Sur recommandation du collège des garants, le tirage au sort des participants a été effectué sur la base d’une génération aléatoire de numéros de téléphone fixes et portables. Cinq critères ont été pris en compte pour constituer les quotas du panel : âge, genre, catégorie socioprofessionnelle, département d’habitation et taille de l’agglomération de résidence.