Actualités

Retour sur l’expérimentation du Service national universel dans le Nord

 
 
Retour sur l’expérimentation du Service national universel dans le Nord

Pour la première fois depuis le lancement de la phase de cohésion en juin 2019, les équipes d’encadrement des deux centres service national universel (SNU) du département du Nord se sont réunis ce jeudi 28 novembre dans la salle des fêtes de la préfecture du Nord, pour un séminaire de retour d’expérience.

Cette journée, présidée par Romain Royet, directeur de cabinet du préfet du Nord et Jean-Yves Bessol, directeur des services académiques de l’Éducation nationale a permis aux encadrants, aux services présents et à onze jeunes volontaires originaires du Nord, d’échanger sur les moments forts qu’ils ont vécus durant leur séjour de cohésion dans l’un des treize départements préfigurateurs.

Ce fut également l’occasion d’un passage de témoin entre Pierre Del Puppo et Patrick Piret, nouveau chef de projet pour le SNU dans le département du Nord.

L’originalité du séminaire était principalement d’offrir la possibilité aux jeunes volontaires de donner leur avis sur les cinq principaux thèmes du séminaire : contenus pédagogiques, méthodes pédagogiques, critères pour un site idéal, vie du centre SNU, valeurs républicaines et relations humaines. Le travail préparatoire a été conduit dans le cadre de la mission d’intérêt général (MIG), qui constituera la deuxième partie du stage et qui sera encadrée par le service départemental d’incendie et de secours du Nord, dont bénéficiera chaque jeune volontaire à raison de 84 heures.

Ces cinq thèmes ont fait l’objet d’un atelier de réflexion l’après midi, pour anticiper l’organisation des futurs séjours de 2020 qui auront lieu dans le Nord, sachant que le dispositif est étendu à toute la France.

Ce séminaire départemental a également été l’occasion pour les départements non expérimentateurs des Hauts-de-France en 2019 d’entendre les axes d’amélioration possibles et de s’appuyer sur le retour d’expérience du Nord pour démarrer l’organisation de leur séjour en 2020.