Actualités

Sécurité - Remise d'équipements aux forces de sécurité intérieure dans le cadre de la lutte contre l'immigration clandestine

 
 
Remise d'équipements aux forces de sécurité intérieure

Dans le cadre de la lutte contre l'immigration clandestine, Jean-Christophe Bouvier, préfet délégué pour la défense et la sécurité auprès du préfet du Nord participait à la remise des équipements de surveillance complémentaires, le jeudi 11 avril en présence de la Border force britannique.

Le phénomène d’émigration illégale vers la Grande-Bretagne par voie maritime connaît une aggravation depuis la fin du mois d’octobre 2018, date à laquelle les autorités françaises et britanniques ont été confrontées à une recrudescence des traversées maritimes et tentatives dans le détroit du Pas-de-Calais.

Face à ce constat, un plan zonal de lutte contre les traversées maritimes a été élaboré et présenté à l’occasion du déplacement des ministres de l’intérieur français et britanniques à Londres, les 24 et 25 janvier derniers. Le plan s’accompagne d’un fonds britannique de 7 millions d’euros dédié au renforcement des mesures préventives de sécurité et à l’achat d’équipements.

Dans ce cadre, la zone de défense et de sécurité Nord a bénéficié d’une enveloppe d’un montant de 741 841.95 € dédiée à l’achat d’équipements tels que des drones (avec systèmes de caméras thermiques, de caméras zoom), de lunettes infrarouges, de remorques éclairantes, d’éclairages mobiles haute puissance, des véhicules (motos, trafics). Cette enveloppe a permis au SGAMI Nord de commander un véhicule de soutien opérationnel spécialement aménagé par l’atelier central automobile de Limoges. Ce véhicule constituera un « commissariat mobile » afin d’assurer l’audition des interpellés et la transmission (par scanner) des actes de procédure judiciaire ou des actes administratifs lors d’opérations de contrôle.

Ces outils seront mis à disposition de l’ensemble des forces de la police nationale (DZPAF, DDSP et DZCRS) et de la gendarmerie nationale de la zone de défense et de sécurité Nord afin de sécuriser la bande littorale qui s’étend de Dunkerque (Nord) à Mers-les-bains (Somme). Il s’agit tant de lutter contre les filières de passeurs, privilégiant ce mode de trafic, que de prévenir les risques de naufrages ou de noyades que ce phénomène induit dans l’un des détroits les plus fréquentés au monde.

Le travail d’accompagnement logistique des forces de sécurité réalisé par les services du SGAMI (direction de l’équipement et de la logistique) a été essentiel.